Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Le Forum des Femmes dit non à la participation de putschistes au dialogue d'Arusha

Politique
: publié Vendredi, le 17/02/2017 par NININAHAZWE Gaudiose

Imprimer
Le Forum National des Femmes dans un communiqué sorti jeudi 16 Février 2017s’inscrivent en faux contre d'éventuelles conclusions du dialogue inter burundais d'Arusha dans le contexte du moment. Elles disent qu’elles sont contre les invitations adressées aux putschistes du 13 Mai 2015. Elles avancent que c’est à cause de ces derniers que le nombre des veuves a augmenté, que les femmes ont fui leur pays et se sont exposée ainsi aux violations de toutes sortes, que les jeunes se sont adonnés à la drogue et ont abandonné l’école, que le pays a été détruit. Deuxièmement, le Forum National des Femmes dit qu’il y a eu une dislocation des partis politiques créant ainsi des ailes qui ont occasionné des divergences d’idées au sein de ces partis politiques. Il s'oppose également à l’invitation de Ibrahima FALL et Jamal Benomar dans le dialogue inter burundais alors qu’ils ont été contre le gouvernement du Burundi dans les moments critiques que le Burundi a connu, il y a peu de temps.
Pour toutes ces raisons le forum national des femmes demandent au gouvernement du Burundi de ne pas accepter toutes les conclusions issues de ce dialogue. Elles demandent aux pays qui hébergent les malfaiteurs de les arrêter et les traduire devant la justice burundaise. Aux pays qui ont suspendu l’aide du Burundi, de redonner l' aide car les 1ers victimes sont les femmes et les enfants. Aux burundais qui aiment leur pays de se mobiliser et s’unir pour dire non à l’invitation des malfaiteurs au dialogue inter burundais. Le Forum National des Femmes demandent au facilitateur Benjamin .W. MKAPA de tenir en considération les femmes burundaises en les acceptant comme groupe des femmes burundaises étant donné qu’ 'elles sont parvenues à faire ressortir les grandes priorités et besoins des femmes burundaises dans ce qu'elles ont appelé l’Agenda femme. Elles lui demandent aussi de ne plus inviter les femmes qui ne présentent que leur intérêt personnel mais de prioriser celles déléguées par les femmes burundaises.Le dialogue inter burundais se tient à Arusha du 16 au 18 Février 2017.
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 22 35 85 | Email :rtnb@rtnb.bi