Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Le Chef de l'Etat rencontre les représentants de la communauté islamique du Burundi

Politique
: publié Mardi, le 11/06/2024 par NYANDWI Dieudonné

Imprimer
Le Président de la République Evariste Ndayishimiye a rencontré mardi 11 Juin 2024 dans la capitale politique Gitega, les représentants de la communauté islamique du Burundi. Objectif: échanger sur leur contribution dans la mise en œuvre de la vision du développement du pays.

Au cours de son entretien avec les représentants de la communauté islamique du Burundi, le Chef de l'Etat leur a demandé de lui présenter ce qui doit être fait et ce qu'ils sont en train de faire pour développer le pays.

Dans leurs interventions, les représentants de la communauté islamique ont révélé au Chef de l'Etat que cette communauté salue et soutient sa vision de développement et qu'elle est à l'œuvre dans les travaux de développement à travers les coopératives et dans la construction des infrastructures sociales.

Les représentants de la communauté islamique du Burundi ont saisi cette occasion pour demander au Président de la République d'intégrer les musulmans dans les postes de responsabilité et dans les postes diplomatiques car selon eux, ce sont des gens honnêtes et laborieux.

A ce sujet, le Président de la République a précisé que les musulmans occupent des postes de responsabilité comme tout le monde. Quant aux postes d'ambassadeurs, le Chef de l'Etat leur a signifié qu'il y a des procédures à suivre avant d'accéder à ces postes et que bon nombre de musulmans sont des fonctionnaires dans plusieurs missions diplomatiques et consulaires.

Ils ont également suggéré au Chef de l'Etat de faire un contrôle rigoureux dans l’administration publique où les préposés de l'Etat faillissent à leur mission et entravent le développement du pays. Pour cette question, le Président de la République a laissé entendre qu’un contrôle dans tous les services étatiques serait difficile. Pour lui, tous les services de l'Etat doivent plutôt être digitalisés. « De cette façon, on pourra découvrir à quel niveau les dossiers n'avancent pas », a indiqué le Chef de l’Etat.

Les représentants de la communauté islamique ont par ailleurs exprimé au Président de la République le besoin d’obtenir de nouvelles races améliorées de chèvres et de moutons pour augmenter le cheptel de qualité. Le Chef de l'Etat leur a répondu qu'ils peuvent acheter ces caprins à l'ISABU.

Pour clore son entretien avec les représentants de la communauté islamique du Burundi, le Président de la République les a félicités pour leur contribution dans le développement du pays et les a encouragés à aller de l'avant, dans la mise en œuvre de la vision de développement du Burundi.
.
Politique
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 216 559 | Email :rtnb@rtnb.bi , info@rtnb.bi