Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

OPDD : lancement de la formation sur les bonnes pratiques nutritionnelles

Société
: publié Dimanche, le 26/05/2024 par NYANDWI Dieudonné

Imprimer
7
plus de photos

La Première Dame du Burundi Angéline Ndayishimiye a procédé vendredi 24 mai 2024, au lancement des formations des formateurs sur les bonnes pratiques nutritionnelles en famille par l’OPDD (Office de la Première dame pour le développement). Cette cérémonie s’est déroulée à Kibimba en commune Giheta de la province de Gitega. La Première dame appelle tous les Burundais à adopter les bonnes pratiques alimentaires car, selon elle, ce ne sont pas les aliments qui manquent mais, il est question d’organisation.

Organisée sous le thème « Gufungura neza ni urucanco n’umuti vy’urufatiro » qui peut se traduire littéralement comme « Une alimentation équilibrée, est un vaccin et un médicament de base », cette formation qui a été organisé pour accompagner la campagne «Zéro malnutrition», sera ouverte aux femmes venues des provinces pilotes à savoir, Gitega, Karusi, Muyinga, Muramvya et Kirundo, et qui seront formées au centre désigné à Kibimba. Elles auront ensuite la tâche d’aller former leurs voisines sur leurs collines respectives afin de promouvoir une alimentation équilibrée en famille et partant dans tout le pays.

Dans son adresse aux participantes de la formation d’ouverture, la Première dame a laissé entendre que l’OPDD a constaté, après avoir lancé la campagne « zéro malnutrition au Burundi », qu’il est plutôt nécessaire de préparer des modules de formation sur l’alimentation équilibrée.
D’où l’organisation de cette formation pour qu’à la fin, toutes les familles burundaises aient un bagage suffisant pouvant leur permettre de promouvoir les bonnes pratiques nutritionnelles. Selon la Première Dame, le Burundi ne manque pas d’éléments nutritifs pouvant servir à l’alimentation équilibrée, mais ce sont les connaissances en la matière qui manquent. Pour Mme Ndayishimiye, les formatrices devront d’abord servir de modèles dans leurs familles avant de former leurs consœurs car, on ne donne que ce que l’on a.

Les modules qui seront dispensés sont notamment : les grands groupes d’aliments, une alimentation équilibrée, les conséquences d’une alimentation non équilibrée, les maladies liées à la malbouffe, les techniques de dispenser les formations dans les communautés. Les participantes à cette formation des formatrices sont des femmes allaitantes, celles enceintes, les femmes ayant des enfants de moins de cinq ans ainsi que les jeunes adolescentes.


Société
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 216 559 | Email :rtnb@rtnb.bi , info@rtnb.bi