Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Les personnes handicapées appelées à planifier des projets de développement

Société
: publié Jeudi, le 07/12/2023 par NYANDWI Dieudonné

Imprimer

Le centre national d’appareillage et de rééducation situé à Gitega a célébré ce jeudi son jubilé d’or et la journée internationale des personnes handicapés qui est normalement célébré le 03 décembre de chaque année. Les cérémonies ont été rehaussées par la présence du Premier ministre du Gouvernement du Burundi, Gervais Ndirakobuca et de la ministre en charge de la solidarité nationale. Les discours prononcés à cette occasion laissent entendre que le Gouvernement du Burundi a fourni beaucoup d’efforts pour soutenir les personnes handicapées.

Les festivités ont débutées par une messe d’action de grâce célébrée à la Paroisse Saint sacrément de Gitega. Cette messe a vu la participation du Premier ministre Gervais Ndirakobuca, la ministre de la Solidarité nationale, des affaires sociales, des droits de la personne humaine et du genre, Imelde Sabushimike, des hauts cadres de la Primature, des cadres et chefs des différents services déconcentrés à Gitega ainsi que la population et les bénéficiaires actuels du CNAR.

Au cours de cette messe, le prêtre célébrant a rappelé l’origine du CNAR en 1973, au départ un centre des handicapés gérés par l’église catholique pour devenir un centre national en 1986. Sous le thème « Unis dans l’action pour sauver et atteindre les objectifs de développement durable pour, avec et par les personnes handicapées ». Les festivités ont été agrémentées par des démonstrations des performances des artistes handicapés développant leur numéro tout en appelant à leur inclusion dans la planification du développement économique dans divers secteurs de la vie nationale.

Dans son discours de circonstance, la ministre ayant les affaires sociales dans ses attributions Imelde Sabushimike a fait remarquer que des efforts considérables sont déployés pour soutenir les personnes handicapées au Burundi. Elle a notamment cité les prestations du CNAR où les personnes handicapées à vulnérabilité économique avérée sont soignées gratuitement. A travers le pays, a-t-elle signalé, le Gouvernement du Burundi a déjà construit plus de 1500 habitations des handicapées vulnérables tandis que ceux qui le peuvent et qui peuvent élever des murs bénéficient des tôles du Gouvernement.

Mme Sabushimike a remercié les centres spécialisés et certaines écoles publiques qui ont déjà intégré dans leurs programmes l’éducation inclusive.

De son côté, le Premier ministre burundais a réaffirmé l'engagement du Gouvernement burundais à assurer le bien-être de toute la population en général et des personnes handicapées en particulier. Et d’appeler les organisations internationales œuvrant au Burundi à insérer dans leurs plans d’action, les projets visant l’autonomisation économique des personnes vivant avec handicap. Les organisations du système des Nations unies ont été appelées d’une façon particulière leur demandant d'emboîter le pas au Gouvernement du Burundi qui ne cesse de se soucier du bien-être de cette catégorie des personnes.

S’adressant aux personnes handicapées pour répondre à leurs doléances, le Premier ministre Gervais Ndirakobuca a demandé aux personnes handicapées de planifier des projets de développement s’inscrivant dans la vision du gouvernement de faire du Burundi un pays émergent en 2040 et un pays développé en 2060. Il a demandé à la confédération des associations des personnes vivant avec handicap, à planifier des projets de développement qui s'alignent à la vision 2040-2060 du gouvernement du Burundi, ce qui permettra au gouvernement du Burundi de revoir à la hausse le budget alloué à ce secteur, surtout que maintenant le Burundi a adopté un système de budget-programme.

Le Chef du Gouvernement burundais appelle les Burundais à contribuer efficacement pour bannir à jamais le comportement indigne des gens qui parcourent les villes en longueur de journée en mendiant, rappelant que ceux qui sont remis dans les familles ne tardent pas à revenir dans la rue. « Dans la communauté, chaque citoyen se doit de contribuer dans l’encadrement des enfants de la rue remis dans les familles pour qu’ils n’y retournent pas » a insisté le premier ministre.

Le premier ministre et la ministre en charge de la solidarité nationale ont remis une assistance en vivres au centre national d’appareillage et de rééducation pour le soutenir dans ses activités de prise en charge des personnes handicapées.

Société
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 216 559 | Email :rtnb@rtnb.bi , info@rtnb.bi