Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Bujumbura: Forum national du secteur privé baptisé Umuzinga Day

Politique
: publié Lundi, le 27/11/2023 par GAKIZA Dorine

Imprimer
Le Président de la République Evariste Ndayishimiye a ouvert lundi 27 novembre 2023, les activités du Forum national du secteur privé du Burundi tenu sous le thème: "Dialogue public-privé, levier d'une croissance économique inclusive.

Ont Participé à ce Forum la présidence de la République, le premier ministère, l'Assemblée nationale et le Sénat, les représentants des différents ministères, les entreprises publiques, les institutions techniques spécialisées de l'Etat, les organismes régionaux travaillant avec le secteur privé, les représentants des bailleurs de fonds et autres partenaires au développement.

Au cours de ce Forum national du secteur privé du Burundi de 2 jours, les participants vont discuter des réformes et mesures à prendre pour améliorer le climat des affaires au Burundi, promouvoir le dialogue public-privé autour des questions relatives au développement du secteur privé.

Ils évalueront également la mise en œuvre des recommandations issues de la première édition du Forum umuzinga day1 et mettra en place un mécanisme de suivi des recommandations des journées "Umuzinga Day. "

Au cours des panels, différents acteurs du secteur privé ont eu l'occasion de donner leur contribution allant dans le sens de développer le secteur privé, et ont déploré néanmoins certains défis rencontrés par certains opérateurs économiques notamment le manque de devises, l'absence d'une justice impartiale et la lenteur qui s'observe dans les banques pour les opérations d'octroi d'un crédit.

Dans son discours d'ouverture, le Chef de l'Etat appelle tout un chacun à travailler dans la transparence. Selon lui, le Burundi ne devra pas attendre l'an 2040 pour être classé parmi les pays émergeants. Même en 2030 le pays émergerait, indique Evariste Ndayishimiye Chef de l'Etat burundais. Il demande à la Banque mondiale de continuer à soutenir le programme de digitalisation pour plus de transparence.

Il a demandé à la Banque mondiale de continuer à soutenir le programme de digitalisation pour plus de transparence.

Le Président de la République a déploré la complicité qu'il a constatée entre certains fonctionnaires de l'Etat et des privés consistant à minimiser le volume des produits susceptibles d'être déclarés à l'OBR pour taxation et le marché noir alimenté par des devises non engagés quand des privés vont importer.
Le Chef de l'Etat a par la suite demandé à tout un chacun d'apporter sa pierre à l'édifice afin d'éradiquer tous ces problèmes pour arriver au développement souhaité.
Politique
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 216 559 | Email :rtnb@rtnb.bi , info@rtnb.bi