Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Le ministre des finances déplore le non fonctionnement des unités de transformation agricole

Economie
: publié Jeudi, le 12/08/2021 par BIGIRIMANA Raphaël

Imprimer
4

Le ministre en charge des finances et de la planification du développement économique Domitien Ndihokubwayo a effectué mercredi 11 août 2021 une descente dans les différentes communes de la province de Ngozi où il a visité les usines et les unités de transformation des produits agricoles. L'objectif était de s'enquérir de l'état actuel de fonctionnement de ces unités de transformation agricole, afin de pouvoir y tirer des renseignements sur les planifications futures.

Au chef-lieu de la province de Ngozi, précisément au quartier Muremera, le Ministre Domitien Ndihokubwayo a visité la coopérative qui a le but de promouvoir la transformation du manioc frais en farine de manioc. Il a constaté que certains équipements sont sur place mais que l’installation n’a pas encore débuté. Les représentants de cette coopérative indiquent que ce retard est dû à la pandémie de la Covid-19 qui a empêché l’arrivée des techniciens Nigérians qui devaient installer ces équipements.

Après Muremera, le ministre Domitien Ndihokubwayo a effectué une visite à la coopérative Mivo Kigori Terimbere de Mivo en commune Ngozi. La matière première est disponible mais le compteur a été endommagé par un court circuit, les membres de cette coopérative ont souligné qu'ils ont besoin d’un compteur industriel.

En troisième lieu, le ministre en charge de la planification du développement économique Domitien Ndihokubwayo a visité la coopérative Tezimbere Igitoke de Rukeco en commune Busiga. Cette coopérative fait face au manque de financement et de marché d'écoulement, selon ses représentants. Ils font savoir que les échantillons de farine de banane sont déjà disponibles.

Après Busiga, le Ministre en charge de la planification du développement économique s'est dirigé vers Vyerwa en commune Mwumba où il a effectué une visite à une coopérative qui transforme des tomates. Les membres de cette coopérative demandent un financement, des emballages et de la matière première suffisante. La variété de tomates souhaitée pour la transformation n’est pas cultivée à Mwumba et doit être achetée dans d’autres provinces, ont-ils poursuivi.

Après Mwumba, le ministre Domitien Ndihokubwayo a visité en commune Gashikanwa l'usine de décorticage du riz. Il a constaté que le transformateur de cette usine a été endommagé par un court circuit et l'usine ne fonctionne pas, depuis 5 mois. Selon le technicien de cette unité de transformation, l’usine accuse déjà une perte de 8 millions de francs burundais et certains équipements ne fonctionnent pas convenablement.

Après Gashikanwa, le ministre Domitien Ndihokubwayo s'est rendu à l'unité de transformation de la patate douce implantée à Masanganzira en commune Kiremba. Cette unité de transformation n'est pas fonctionnelle et même si la transformation de patates douces avait lieu, les membres de cette unité de transformation déplorent qu'il n'y a pas de marché d'écoulement au pays et même dans les pays de la sous région. Le coût des infrastructures est estimé à 118 millions de Fbu et le coût des équipements est estimé à 275 millions de Fbu.

Après cette visite aux 6 unités de transformation agricole en province de Ngozi, le ministre en charge des finances déplore que toutes les unités de transformation soient à l'arrêt. Pour lui, cela est dû à une mauvaise planification et à une mauvaise étude de faisabilité.
Le ministre en charge de la planification du développement économique Domitien Ndihokubwayo promet d’inviter les responsables à différents niveaux dont les responsables du projet Twitezimbere et les Représentants de l'ONG coopération Suisse pour trouver ensemble des solutions, afin de rendre opérationnelles ces unités de transformation agricole, dans les plus brefs délais.

Par ailleurs, le ministre Domitien Ndihokubwayo a constaté qu’il y a un désordre dans la réception de ces infrastructures et équipements qui ont été financés en réalité par l'Etat burundais via différents projets dont PRODEMA et PRODEFI. Le ministre en charge des finances a fait savoir que les procédures devaient être suivies pour réceptionner ces équipements et établir qui sera responsable des infrastructures et équipements dans le futur.

En cas de non fonctionnement de ces unités de transformation agricole, ce serait une grande perte pour le pays, pour la population qui a produit plus de matières premières pour les vendre dans ces unités de transformation, etc., déplore le ministre en charge des finances.

Signalons qu'à part ces unités de transformation agricole, le ministre en charge de la planification du développement économique a également visité en commune Mwumba deux usines dont l'une projette broyer le sel de table et l'autre vise la fabrication de tôles. Toutes ces deux usines ne fonctionnent pas, la première a été victime de la mesure du ministre en charge du commerce sortant qui a suspendu l'importation de la matière première et divers équipements, l'autre n'est pas fonctionnelle suite à cause de la non importation des équipements suite à la pandémie de la Covid-19.
Economie
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 216 559 | Email :rtnb@rtnb.bi , info@rtnb.bi