Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Les Porte-Parole de différentes institutions animent une émission publique

Politique
: publié Vendredi, le 08/10/2021 par rédaction info net

Imprimer
Les Porte-parole de différentes institutions publiques ont animé vendredi 8 octobre 2021 une émission publique au Chef lieu de la province Karusi où ils ont répondu aux questions des journalistes et de la population sur tous les secteurs de la vie du pays.

Adressant à la population les salutations du Chef de l'Etat Evariste Ndayishimiye,le Porte-parole du Président de la République Evelyne Butoyi a indiqué que le Chef de l'Etat se réjouit du fait que la paix et la sécurité sont une réalité au Burundi.

Le Chef de l'État a appelé la population burundaise à rester vigilante car les fauteurs de trouble n'ont pas encore désarmé. Il exhorte la population à dénoncer toute personne qui a perturbé la sécurité ces derniers jours, a souligné le Porte-parole Evelyne Butoyi.

Le Chef de l'Etat a exhorté les élèves à étudier assidûment en évitant la délinquance au cours de cette rentrée scolaire. Il a demandé à toute la population burundaise de bien travailler pour se développer et développer le pays en général.

Le Président de la République a aussi appelé les cultivateurs à vaquer à leurs activités, travailler en coopératives car la saison culturale A bat son plein.

Le Chef de l'Etat a invité la population burundaise à continuer à respecter les mesures barrières contre la Covid 19 et à se faire dépister de cette maladie au moins 2 fois la semaine aprécisé Evelyne Butoyi, le Porte parole du Président de la République.

Le Chef de l'État Evariste Ndayishimiye a en outre appelé les réfugiés burundais à regagner le bercail et a exhorté la population à bien accueillir les rapatriés tout en les aidant dans leur réinsertion socioprofessionnelle.

Répondant aux questions des journalistes et de la population, différentes questions ont vu des réponses.
Concernant les rapports du conseil de sécurité qui stipulent qu'il n'y a pas d'amélioration en matière des droits humains au Burundi au cours du mandat du Chef de l'Etat Evariste Ndayishimiye, le Porte parole Evelyne Butoyi a souligné que les efforts du Chef de l'Etat sont visibles dans différents secteurs de la vie nationale malgré les attaques terroristes qui ont eu lieu ces derniers jours.

A la question de la suspension de l'exploitation des terres rares au Burundi, Evelyne Butoyi a indiqué que cette mesure est intervenue après un constat par le Gouvernement du Burundi de pertes enregistrées dans ce secteur. La situation est sous analyse afin que le Gouvernement signe de nouveaux contrats avec les exploitants, a précisé Evelyne Butoyi.

Concernant la nomination de certains cadres accusés de malversations et de corruption au sein de différentes institutions, Evelyne à indiqué que le Chef de l'État est le père de la nation, il a le plein pouvoir de nommer ou destituer toute personne de son poste.

A propos de l'efficacité des mandats d'arrêts internationaux sortis par le procureur général de la République du Burundi envers les présumés auteurs des récentes attaques à la grenade, le Porte parole du Gouvernement Prosper Ntahogwamiye a fait savoir que le Gouvernement espère que ces derniers seront extradés par les pays qui les hébergent dans le cadre de la bonne coopération entre les pays.

S'agissant des informations du groupe "Red-Tabara" qui circulent sur les réseaux sociaux appelant la population à ne pas emprunter les routes nationales après 18h suite à l'insécurité, le Porte-parole du Gouvernement Prosper Ntahorwamiye a précisé que ces informations font partie des actes terroristes car, a-t-il expliqué, même hier, il y a ceux qui sont arrivés ici à Karusi après 18h pour prendre part à cette émission publique. Bien que la sécurité règne sur tout le territoire, il appelle à la vigilance en réduisant notamment les voyages nocturnes, selon notre tradition burundaise a poursuivi Prosper Ntahorwamiye .

Concernant la situation actuelle de la covid-19 au Burundi en rapport avec le vaccin, le ministre en charge de la santé publique a fait savoir que dans les jours à venir les volontaires recevront ce vaccin, il n'y aura pas de sensibilisation, on précisera seulement des endroits préparés pour servir ceux qui veulent. Les acquéreurs de ce vaccin seront responsables de ses conséquences, a précisé le Porte parole du ministère en charge de la santé publique.

Par rapport à la règlementation des amendes que les administratifs ont infligé aux différentes personnalités ces derniers jours, le Porte parole du ministère ayant la sécurité publique dans ses attributions, a souligné que seuls administratifs locaux ont le pouvoir d'évaluer l'ampleur de la faute commise afin de prendre une décision conséquente pour punir les auteurs de ces fautes.

S' agissant de la population congolaise qui détient des cartes nationales d'identité burundaises, le Porte-parole du Gouvernement affirme qu'il y a des irrégularités dans l'octroie de ces cartes et que toutefois, après les enquêtes, ces détenteurs illégaux se verront retirer ces cartes nationales d'identité.

Concernant l'état des lieux du dossier des 19 rebelles que le Rwanda a remis à la force de défense burundaise, le Porte-Parole de la Cour Suprême Agnès Bangiricenge, a indiqué que les enquêtes sont en cours et qu'après les enquêtes ces derniers seront traduits en justice.

A propos de la mise en application de la promesse du Chef de l'Etat à l'endroit des retraités ( bénéficier un salaire au moins égal à celui qu'ils touchaient avant), le Porte-Parole du Gouvernement et la Porte-Parole du Chef de l'État tranquillisent les concernés: l'analyse de ce dossier est encours et arrive à un point satisfaisant.

Répondant à la question de savoir ce qui manque pour que la frontière burundo-rwandaise soit réouverte au moment où d'autres frontières sont réouvertes , le Porte-Parole du ministère des relations extérieurs a indiqué que les causes de la fermeture n'étaient pas les mêmes.

Répondant à la question de savoir quand la délivrance des certificats de conformité et l'autorisation de morcellement par le ministère en charge des logements sociaux aux concernés, le Porte-parole du ministère en charge des travaux publics appelle les concernés à attendre car, les techniciens sont à l'œuvre.

Concernant les informations livrées par les réseaux sociaux relayant qu'il y a des personnes disparues dans ces derniers jours, le Porte-parole du ministère en charge de la sécurité publique invite la population à toujours s'adresser aux instances habiletés pour mener conjointement des enquêtes.
Politique
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 216 559 | Email :rtnb@rtnb.bi , info@rtnb.bi