Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Sénat: adoption du projet de loi portant ratification d'un accord de dons entre le Burundi et l'IDA

Politique
: publié Mardi, le 25/05/2021 par HAKIZIMANA Placide

Imprimer
4


Le Sénat burundais s'est réuni mardi 25 mai 2021 en séance plénière pour analyser le projet de loi portant ratification par la République du Burundi des accords de dons N° D7900-BI et TFOB5105-BI entre la République du Burundi et l'association Internationale de Développement (IDA) relatifs au deuxième financement additionnel du projet d'appui au système de santé KIRA, signé à Bujumbura le 3 mai 2021.

Le ministre de la santé publique et de la lutte contre le Sida Thaddée Ndikumana était l’invité du Senat pour défendre le dit projet de loi. La séance était dirigée par le premier vice-président du Sénat Spès Caritas Njebarikanuye.

Dans l’exposé des motifs, le ministre en charge de la santé publique a annoncé que la Banque Mondiale va appuyer le Burundi pour la gratuité des soins de santé des enfants de moins de 5 ans et des femmes enceintes, ainsi que pour la prise en charge des violences basées sur le genre. Ce 2ème financement additionnel du projet Kira de 34,8 millions de Droits de Tirage Spéciaux (DTS) équivalent à 50 millions de dollars américains pour le don de l'IDA et 4,6 millions de dollars américains pour le don de GAVI au titre du projet d'appui au système de santé au Burundi, vient d'être signé entre la Banque Mondiale et le gouvernement du Burundi.

L'objectif de développement initial est d'accroître l'utilisation des services de qualité en matière de santé de la reproduction, de la mère, du nouveau né, de l'enfant et de l'adolescent et, en cas de crise ou d'urgence, d'y apporter une réponse immédiate, a poursuivi le ministre.

Après les éclaircissements fournis par le représentant du gouvernement du Burundi en la personne du ministre de la santé publique et de la lutte contre le Sida, le Sénat burundais a adopté à l'unanimité ce projet de loi.

Le Sénat a par la suite reçu en séance plénière l'Ombudsamn burundais Edouard Nduwimana qui venait procéder à la présentation du rapport annuel 2020 de l’institution qu’il dirige.

L'Ombudsamn burundais a fait savoir que sur les 442 dossiers analysés au cours de l'année 2020, 117 dossiers ont été clôturés. 29 dossiers ont été frappés par l'irrecevabilité, soit constituant des affaires pendantes devant les juridictions, soit non recevables du fait que la partie mise en cause n'est pas investie d'une mission publique, et 305 dossiers restent en cours de traitement. Il a indiqué que des auditions des requérants ont été faites ainsi que des descentes sur terrain pour faire des enquêtes relatives aux traitements des dossiers sous analyse.

Parmi les défis rencontrés par l’Institution de l’Ombudsman, Edouard Nduwimana a soulevé la non décentralisation et l’inadaptation de cette Institution aux circonstances actuelles, ainsi que la non appropriation de ses recommandations par certains membres du Gouvernement.
Politique
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 216 559 | Email :rtnb@rtnb.bi , info@rtnb.bi