Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Les membres du COBAC sensibilisés sur le respect des procédures fiscales

Economie
: publié Mercredi, le 07/04/2021 par BIGIRIMANA Raphaël

Imprimer

L’Office burundais des recettes OBR, en collaboration avec le collectif des organisations burundaises à assise communautaire ’’COBAC-Burundi’’, a organisé mercredi 07 avril 2021, un atelier de sensibilisation et de formation à l’endroit des commerçants œuvrant dans l’informel sur le respect des procédures fiscales.

Procédant à l’ouverture de cet atelier, le Directeur de la communication à l’OBR Stany Ngendakumana a fait savoir que les membres du COBAC ont demandé à l’OBR une séance de formation pour qu’ils sachent les lois et procédures exigées pour exercer le petit commerce, Il a profité de cette occasion pour leur demander se conformer aux lois et procédures fiscales..

Stany Ngendakumana a salué cette initiative, précisant que cette association travaille dans la droite ligne de l’OBR, car, celui-ci collecte les impôts et taxes sur les revenus des contribuables. Il a en outre souligné que ce qui est important aujourd’hui, c’est que les contribuables commencent petit à petit à comprendre l’importance de payer les impôts et taxes ainsi que l’importance de se conformer aux lois et procédures fiscales.

Il a rappelé qu’auparavant, c’est l’OBR qui cherchait les contribuables pour les sensibiliser et maintenant ce sont les contribuables qui cherchent l’OBR pour comprendre tout le processus du paiement des impôts et taxes. C’est un geste louable de la part du COBAC, a-t-il souligné.

Concernant le commerce exercé dans l’informel, le directeur en charge de la communication à l’OBR souhaite l’implication de toutes les structures publiques dont l’administration locale et les forces de l’ordre pour contraindre les commerçants à exercer dans un endroit fixe. Et grâce à l’implication de tout un chacun, Stany Ndikumana espère que toute personne qui pratique le commerce aura un numéro d’identification fiscale (NIF), un numéro gratuit et le registre de commerce.

Quant au Représentant légal du COBAC-Burundi Juma NAYIGIHUGU, il a indiqué que le COBAC-Burundi encourage et accompagne les groupements des femmes exerçant le commerce transfrontalier. Et d’ajouter que le but est d’affecter les ressources disponibles aux véritables acteurs de développement mobilisateurs de base et vulgariser l’information en termes de créativité de petits projets générateurs de revenus.

Il a alors demandé à l’OBR de plaider en leur faveur pour que les femmes de ce collectif puissent exercer le commerce transfrontalier malgré l’existence de la pandémie de la Covid19. Il a également fait savoir qu’une petite délégation de membres du COBAC-Burundi peut faciliter ce travail transfrontalier.

Pour conclure , le Directeur en charge de la communication à l’OBR Stany Ndikumana a rappelé que pour plus d’informations, le numéro vert ‘’500’’ reste disponible, pour transmettre des informations liées à la fraude à l’OBR, le numéro 71 450 450 est disponible même sur le réseau social Whatsapp et pour dénoncer l’employé de l’OBR qui ne travaille pas correctement et le numéro 77 510 975 est disponible même sur Whatsapp.
Economie
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 216 559 | Email :rtnb@rtnb.bi , info@rtnb.bi