Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Création officielle de la Banque de développement pour les femmes (BIDF)

Economie
: publié Mercredi, le 24/02/2021 par BIGIRIMANA Raphaël

Imprimer
La ministre ayant la promotion du genre dans ses attributions Imelde Sabushimike en compagnie du ministre en charge des finances Domitien Ndihokubwayo a procédé mercredi 24 février 2021 à Gitega au lancement officiel des activités de l’assemblée générale constitutive des actionnaires de la société de la Banque d’investissement et de développement pour les femmes (BIDF en sigle). La vision de la BIDF est d’être une institution financière où la femme du Burundi jouissent des facilités financières, développent toutes leurs capacités économiques et contribuent efficacement au développement durable du Burundi.

Dans son mot d’ouverture, la ministre Imelde Sabushimike a souligné que le Burundi a souscrit aux différents instruments internationaux et régionaux relatifs aux droits de l’homme en général et aux droits des femmes en particulier. Ces instruments offrent un cadre permettant des progrès mesurables en faveur de l’égalité de genre et de l’autonomisation de la femme a indiqué la ministre ayant la promotion du genre dans ses attributions.

Imelde Sabushimike a indiqué que ces instruments réaffirment le principe d’équité entre les femmes et les hommes et établissent un des programmes d’actions visant à atteindre l’égalité dans tous les domaines : politique, économique, social et culturel.

La ministre ayant la promotion du genre dans ses attributions a précisé que la promotion de la femme est au centre des priorités des deux politiques stratégiques nationales à savoir le plan national de développement 2018-2027 et la politique nationale genre.

A cet effet, le projet de la création de la banque d’investissement et de développement pour les femmes manifeste la volonté du Gouvernement de répondre aux orientations de tous ces instruments précisés a poursuivi la ministre Imelde Sabushimike.

Toutefois, la ministre ayant le genre dans ses attributions a souligné que ce projet vise à faire participer plus activement toutes les couches de la population en général à l’activité économique et les femmes à faible revenu en particulier a ajouté la ministre Imelde Sabushimike.

La ministre Imelde Sabushimike a aussi ajouté que la BIDF qu’ils ont créée vient contribuer à trouver une solution au problème des barrières imposées à la femme quant à sa participation effective à l’activité économique surtout en bénéficiant avec équité de l’accès aux facteurs de production tels que le capital, les intrants agricoles, le crédit bancaire, etc.

Elle a également indiqué que cette institution bancaire va offrir de services financiers variés à ses clients en général et en particulier aux femmes organisées en entreprises, en coopératives et en association.

Elle a clôturé en soulignant que la vision de la BIDF est d’être une institution financière où la femme du Burundi jouissent des facultés financières, développent toutes leurs capacités économiques et contribuent efficacement au développement durable du Burundi.

Quant au ministre en charge des finances dans ses attributions Domitien Ndihokubwayo qui a pris part à cette assemblée générale a salué la mise en place de cette banque pour les femmes car- a-t-il dit, elle vient contribuer au développement du pays en général et de la femme en particulier. Toutefois, il a interpellé les administrateurs communaux qui sont parmi les actionnaires principaux, à suivre de près les activités de cette banque pour l’intérêt général de la nation.

Au terme de l’assemblée constitutive des actionnaires de la banque d’investissement et de développement pour les femmes ; le ministre ayant le genre dans ses attributions qui a présidé les activités de cette assemblée a indiqué qu’après examen de différents documents mise à la disposition de l’Assemblée générale et les échanges sur les différents points à l’ordre du jour, différentes résolutions ont été dégagées notamment l’adoption à l’unanimité des statuts de la société de la BIDF, l’adoption des 11 membres du conseil d’administration, la création définitive de la BIDF, la désignation de l’actionnaire Etat du Burundi comme actionnaire de référence de la BIDF et la résolution stipulant que l’Etat du Burundi représenté par le ministère ayant les finances dans ses attributions en collaboration avec le ministère ayant la promotion de la femme dans ses attributions de représenter la société jusqu’à la mise en place des organes dirigeants de la BIDF.
Economie
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 216 559 | Email :rtnb@rtnb.bi , info@rtnb.bi