Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Lancement officiel du projet: ''50 millions de femmes africaines ont la parole''

Economie
: publié Lundi, le 28/09/2020 par BIGIRIMANA Raphaël

Imprimer
Le ministère des droits de la personne humaine, des affaires sociales et du genre en collaboration avec le ministère des affaires de la communauté Est africaine a procédé lundi 28 septembre 2020 à Bujumbura au lancement officiel au niveau national, de la plateforme ''50 millions de femmes africaines ont la parole'' (50MFAP) sous le thème:''l'autonomisation économique de la femme burundaise''.

Dans son discours, la ministre en charge du genre Imelde Sabushimike a indiqué que ce projet a été élaboré dans la droite ligne des provisions du traité de l'EAC, pour le développement socioéconomique de la région en général et des femmes dans le commerce en particulier. En relation avec l'agenda 2063 de l'Union Africaine, il se base également sur les objectifs du développement durable, a précisé la ministre.

Elle a en outre signalé que l'objectif du projet est de contribuer à l'autonomisation économique des femmes par la création d'un réseau très fort d'échanges d'informations parmi les femmes entrepreneurs, à travers une plateforme numérique.

Certes, ce projet vient principalement pour alléger le fardeau des femmes burundaises engagées dans le commerce à travers le partage d'informations avec des femmes d'au-delà les frontières, à travers la plate forme numérique mise en place et déjà opérationnelle :''www.womenconnect.org'', a expliqué la ministre Imelde Sabushimike.

La ministre en charge du genre a déplore néanmoins que toutes les femmes qui le souhaitent ne pourront pas entrer facilement dans cette plateforme car, elles sont limitées par le manque de connaissances en télécommunication ou n’ont pas de Smartphones. D'où la ministre Imelde Sabushimike a demandé à la Banque africaine de développement qui a financé ce projet, de renforcer son appui afin d'accroître l'adhésion à cette plateforme de la majorité de femmes désireuses, surtout les femmes rurales qui n’utilisent pas encore de Smartphones.

Mary Makoffu , Directrice du département des affaires sociales au sein de l'EAC a quant à elle indiqué que ce réseau permettra la connexion de toutes les femmes qui vont fréquenter la plateforme par le partage d'expériences, d'informations et de connaissances du monde des affaires, tant au niveau du pays qu’entre les pays de la région et de tout le continent africain.

Le représentant du Secrétaire Général de l'EAC à cette activité a pour sa part indiqué que ce projet contribue à l'autonomisation économique et sociale des femmes dans 38 pays du continent africain, en mettant en place un réseau permettant d'accéder aux informations sur les services financiers et non financiers.
Le projet 50MFAP est financé par la BAD et est mis en œuvre par le marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA), la communauté Est-africaine (EAC) et la communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).


Economie
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 216 559 | Email :rtnb@rtnb.bi , info@rtnb.bi