Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

CENI: évaluation du processus électoral de 2020 avec les magistrats

Politique
: publié Jeudi, le 10/09/2020 par NDARIBAZE Jean Marie

Imprimer
La commission électorale nationale indépendante CENI a organise à Bujumbura mercredi 9 septembre 2020, une retraite d'évaluation du processus électoral de 2020 avec les magistrats.

Dans son discours d'ouverture le président de la CENI Pierre Claver Kazihise s'est montré satisfait du fait que les élections se sont déroulées dans le calme, sans appui de l'extérieur. Pour lui, les partis politiques ont mis en avant les projets de société, un signe que la démocratie s'est enracinée au Burundi.

"Cette retraite offrait aux magistrats qui ont joué un rôle prépondérant dans le processus électoral précédent, une occasion de relever les défis qui se sont manifestés pour que les prochaines élections soient meilleures par rapport à celles qui se sont déjà déroulées au Burundi", a précisé le Président du sénat.


Dans sa présentation, le président de la CENI Pierre Claver Kazihise a démontré que l'éducation civique et électorale pour les élections de 2020 a conduit à des résultats satisfaisants. Selon le président de la CENI, les taux de participation aux élections ont augmenté en 2020 par rapport à 2015 tandis que les nuls et les abstentions ont sensiblement diminué.


Au cours de cette retraite, les magistrats ont recommandé de poursuivre la sensibilisation, expliquant que la plupart des citoyens ne connaissent pas le code électoral.

Ces magistrats ont soulevé les lacunes qui se sont observées lors des précédentes élections, notamment les amendes trop élevées pour les infractions électorales, et demandent que le code électoral soit vulgarisé aux usagers pour savoir quel comportement adopter lors de telles infractions.

Les magistrats, comme tous les autres fonctionnaires ont sollicité le privilège d'exercer leur droit de vote partout où ils arrivent pendant les élections, avançant qu'on peut rater ce devoir civique suite aux mutations ou à d'autres obligations.

Pour les personnes âgées et les handicapés, le staff de la CENI et les magistrats ont été tous d'accord que ces catégories de personnes puissent être prioritaires sur les fils de vote. Et le président de la CENI de souligner que cette instruction avait été donnée aux CEPI et aux CECI et a précisé que ceux qui ont passé outre cette mesure sont hors la loi.
Politique
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 216 559 | Email :rtnb@rtnb.bi , info@rtnb.bi