Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Cibitoke: les porte-parole des différentes institutions animent une émission publique

Politique
: publié Vendredi, le 20/03/2020 par rédaction info net

Imprimer
Les porte-parole des différentes institutions de l’Etat ont animé une émission publique vendredi 20 mars 2020, au chef-lieu de la province Cibitoke. Ils ont répondu aux questions des journalistes et à celles du public, des questions touchant tous les secteurs de la vie du pays.

Avant d’entrer dans la séance des questions-réponses, le porte-parole du Président de la République Jean Claude Karerwa Ndenzako a livré un message de salutation de la part du Chef de l’Etat Pierre Nkurunziza au peuple burundais. Jean Claude Karerwa Ndenzako a indiqué que le Président de la République tranquillise la population au moment où l'épidémie de coronavirus continue à sévir dans le monde.

Selon J Claude Karerwa Ndenzako, le Chef de l'Etat Pierre Nkurunziza rappelle que le Burundi a donné la première place à Dieu qui continuera à le protéger. Toutefois, il invite la population à suivre scrupuleusement les mesures déjà prises par le Ministère de la santé publique et de lutte contre le SIDA pour se prévenir contre cette pandémie.

Le Chef de l'État Pierre Nkurunziza se réjouit que la paix et la sécurité est une réalité au Burundi. Il félicite tout un chacun pour sa contribution, a poursuivi le Porte-parole du Chef de l'État.

Le Président de la République Pierre Nkurunziza salue le travail de la Commission Vérité et Réconciliation (CVR) et invite d'autres commissions nationales similaires à lui emboîter le pas, a ajouté J Claude Karerwa Ndenzako.

Il a fait savoir que le Président Pierre Nkurunziza rappelle aux différentes coopératives déjà implantées dans le pays que les 10 millions que le Gouvernement leur a accordés ne sont ni un don ni une aide mais un crédit à rembourser.

Les porte-parole des différentes institutions étatiques ont par la suite répondu aux questions des journalistes et de la population.

S’exprimant sur la parité ethnique stipulée par les accords d'Arusha dans l'octroi de l'emploi au sein des institutions de l'Etat, le porte-parole du président J Claude Karerwa Ndenzako tranquillise : « cette parité suit son cours normal et le Gouvernement du Burundi suit de près ce processus », a-t-il indiqué.

S’agissant du processus électoral en cours alors qu’une des mesures de prévention de la pandémie de coronavirus est d’éviter les rassemblements, le porte-parole du gouvernement du Burundi Prosper Ntahorwamiye tranquillise et fait savoir qu’aucun cas de coronavirus n’a encore été déclaré au Burundi jusqu'à présent. « Le processus électoral prévu dès le 20/05/2020 ne peut pas être ajourné », a-t-il précisé.

Concernant les mesures prises par le ministère de la santé publique et de la lutte contre le Sida en matière de prévention contre le Covid-19, le Porte-parole du ministère de la santé Dr Jean Bosco Girukwishaka a indiqué que chaque pays essaie de combattre le coronavirus en fonction des phases de propagation. « Au Burundi toutes les mesures nécessaires sont déjà prises pour une réponse appropriée au Covid-19 », a indiqué le Porte-parole du ministère de la santé. Il a ajouté que même les commerçants qui reviennent des pays suspectés sont mis en quarantaine à leur retour, pour protéger la population tout en précisant que jusqu'à présent qu’aucun cas de coronavirus n’a été signalé au Burundi.

Face aux lamentations de certains patients sur l’application de la mesure de gratuité des soins, Dr Jean Bosco Girukwishaka a rappelé que les bénéficiaires de la gratuité des soins doivent se munir des documents exigés à présenter au niveau des hôpitaux pour bénéficier des soins.

Concernant le groupe armé qui a perpétré des attaques récemment dans les communes Mutimbuzi et Nyabiraba en province de Bujumbura, le porte-parole du ministère de la Sécurité publique a précisé que ceux qui ont été appréhendés sont pour le moment devant la justice. Quant à leur identité, le porte parole du ministère de la justice précise qu'il faut attendre le travail de la justice.

Quant aux polémiques sur le traitement équitable des candidats aux présidentielles lors de leurs descentes sur terrain où certains d'entre eux reçoivent des cadeaux, Karerwa Ndenzako précise que dans la culture burundaise la pratique de dons date de longtemps et que ce n’est pas un délit.

Sur la question des enseignants nouvellement recrutés qui n'ont pas encore regagné leurs postes d'attache, le porte parole du ministère de l'éducation a fait savoir que le ministère n'est pas au courant de ces cas et promet de mettre en place une équipe pour s’informer de cet état de faits.

S’adressant au porte-parole du ministère de la fonction publique et de l’emploi, les journalistes ont voulu savoir à quand la mise en application de la politique salariale. Répondant à cette question, le porte-parole de ce ministère a répondu qu’une commission des experts et des représentants syndicaux est à l’œuvre pour la classification des emplois en vue de la mise en application effective de cette politique salariale.

Concernant la question de certains commerçants spéculateurs, le porte-parole du ministère du Commerce a fait savoir que plus de 80 commerçants spéculateurs ont été sanctionnés pour le non respect des prix des produits stratégiques comme ceux de la BRARUDI, de la SOSUMO et la BUCECO, précisant qu’ils ont payé une amende d'environ 10 millions de Fbu.

S'exprimant sur les relations diplomatiques, le porte-parole du ministère des affaires étrangères Niyubahwe Inès Sonia a fait savoir que le Burundi a opté, dans ses priorités, pour le renforcement de la coopération gagnant-gagnant en vue d'une coopération crédible.

S'agissant des dégâts causés par les pluies diluviennes de ces derniers jours sur les routes et ponts de la ville de Bujumbura, le porte-parole du ministère en charge des travaux publics a fait savoir que les experts du ministère des travaux publics ont été déployés et que les résultats recueillis sont sous analyse en vue de mener des travaux de canalisation des rivières traversant la ville de Bujumbura.

A la question des prisonniers ayant bénéficié de la grâce présidentielle et ceux qui ont purgé leur peine mais qui restent dans les maisons de détention, le porte-parole du ministère de la justice a indiqué que le ministère a déployé une commission d'enquête dans ces maisons pour élucider leurs dossiers en vue de les libérer.

Concernant l'état d'avancement de la numérisation de la radio, le porte-parole du ministère de la communication précise que la radio est déjà dans ce processus. « Après la numérisation de la télévision suivra le changement des fréquences au niveau des radios et ce travail sera effectué par le ministère, en collaboration avec l'ARCT », a déclaré le porte-parole.

Le porte-parole de l'OBR précise que le Coronavirus ne présente aucun danger pour l'OBR jusqu'à présent. Toutes fois il appelle les entrepreneurs nationaux de passer leurs commandes en ligne.

S'agissant de la préoccupation de l'institution de l'Ombudsman sur la réticence de certaines institutions publiques à mettre en application ses arrêts, le porte-parole du Président de la République Karerwa Ndenzako demande à ces dernières de tenir compte des avis et considérations de cette institution en vue satisfaire la population.

Concernant les politiciens burundais se trouvant en Ouganda et qui se sont vus refusés de rentrer au pays, le Porte-Parole du Chef de l'Etat Karerwa Ndenzako appelle ces derniers à poursuivre la procédure de rapatriement comme tant d'autres réfugiés

Au moment où le délai de 18 mois accordé aux fabricants, aux importateurs et usagers des sachets non-biodégradables a expiré, le ministère de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage a demandé à tout un chacun d’adhérer à la politique du gouvernement d'éradiquer l'usage des sachets non-biodégradables.


Politique
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 216 559 | Email :rtnb@rtnb.bi , info@rtnb.bi