Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Covid-19: les prestataires de soins invités à ne pas négliger d'autres pathologies

Santé
: publié Mercredi, le 13/05/2020 par NYANDWI Dieudonné

Imprimer

Huit nouveaux patients du Covid-19 sont déclarés, portant ainsi à 27 le nombre total de cas testés positifs au Covid-19, a annoncé le ministre de la santé publique et de la lutte contre le Sida, Dr Thaddée Ndikumana mardi 12 mai 2020, dans une interview accordée à la Radiotélévision nationale du Burundi.

Au cours de cette interview, le ministre a précisé que 11 patients ont été déclarés guéris et ont eu leurs billets de sortie. Dr Thaddée Ndikumana a également indiqué que cette maladie ne doit pas faire oublier aux prestataires de santé de prendre en charge d'autres pathologies surtout chroniques ayant les mêmes symptômes que le Coronavirus car, selon lui, elles emportent beaucoup de vies humaines.

Pour le ministre en charge de la santé publique, ce qui est rassurant, c'est que le traitement administré aux malades du Coronavirus est efficace. Il est composé du Chloroquine, Augmenté, l'Azythromycine et le Zinc. Dr Thaddée Ndikumana a par ailleurs précisé que l'Institut National de Santé Publique a fait plus de 12 00 analyses de prélèvements faits sur des personnes contacts des malades déjà trouvés.

Le Ministre de la santé publique et de la lutte contre le Sida s'est montré préoccupé par le fait que certaines personnes confondent d'autres pathologies au Coronavirus. Il a rappelé que le Covid-19 ne doit pas faire oublier d'autres pathologies qui sévissent dans le pays, notamment le paludisme, la tuberculose et d'autres maladies chroniques comme l'insuffisance cardiaque et l'insuffisance rénale qui commencent actuellement à devenir un problème réelle de la santé publique surtout pour les personnes âgées.

Le ministre Thaddée Ndikumana a réitéré l'appel du ministère en charge de la santé publique à la population de continuer à observer scrupuleusement les mesures d'hygiène, éviter notamment de se serrer la main ou de s'embrasser. Il a également demandé à la population de rester tranquille, expliquant que la toux ou une dyspnée ne dépendent pas forcement que du Covid-19.

Le ministre a saisi l'occasion pour lancer un appel aux médecins, leur demandant de continuer de prendre en charge d'autres pathologies qui ont les mêmes symptômes que le Covid-19 car selon le ministre, les signes de la tuberculose ressemblent forcement à ceux du Covid-19. Il s'agit selon le ministre d'une toux trainante de plus de deux semaines, un amaigrissement et une fièvre.

Thaddée Ndikumana demande aux prestataires de soins des santé confrontés aux patients ayant la toux et la dyspnée, d'analyser la situation et de faire une analyse clinique pour cerner la pathologie afin de prendre en charge la cause de ces symptômes qui peuvent être des pathologies autres que le Coronavirus.

Le ministre en charge de la santé publique a tenu à interpeller la population à ne pas se fier aux rumeurs et de comprendre que si une personne a une toux ou une fièvre, elle ne doit pas aller directement à l'INSP ou au ministère de la santé publique mais qu'il faut aller à la structure de soin la plus proche.

L'INSP sera saisi si nécessaire pour venir faire les prélèvement sur place, a précisé le ministre. Et d'ajouter que même si ces prestataires trouvent que quelqu'un est soupçonné d'avoir contracté le Covid-19, il faut le garder en isolement à la structure de soins qui l'a accueilli et non pas le référer au ministère de la santé publique ou à la Clinique Prince Louis Rwagasore qui n'admet que les cas positifs.

Santé
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 216 559 | Email :rtnb@rtnb.bi , info@rtnb.bi