Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Le Burundi célèbre la journée internationale de la femme rurale

Société
: publié Samedi, le 19/10/2019 par NYANDWI Dieudonné

Imprimer
3
Le Burundi a célébré vendredi 18 octobre 2019, la journée internationale de la femme rurale sous le thème : "Soutenons l'accès des femmes rurales aux infrastructures durables et aux services de protection sociale". Les activités marquant cette journée ont eu lieu en province Ngozi où les représentantes des femmes rurales ont échangé avec les cadres du ministère des Droits de la personne humaine, des affaires sociales et du genre sur les problèmes rencontrés par la femme rurale et la voie pour s'en sortir.

Cette journée a été célébrée sous forme d'un atelier. Les femmes rurales et le ministère en charge des affaires sociales et du genre voulaient s'évaluer par rapport aux conclusions de l'année dernière pour voir si les femmes rurales ont marqué un pas de plus par rapport à leur conditions de vie. Cette journée a été marquée par 3 présentations. La première présentation portait sur l'accès de la femme rurale aux infrastructures durables.

Cette présentation relatait les différentes infrastructures construites dans tous les coins du pays et qui sont au service de la femme rurale. Il s'agit notamment des routes reliant les différentes communes et provinces du pays, les ponts, les structures de santé, les écoles, les hangars de stockage, les marchés modernes etc.

Les participants ont remercié le gouvernement du Burundi pour la réalisations de ces infrastructures sociales mais trouvent qu'elles sont assez insuffisantes. Elles ont demandé au gouvernement de multiplier les centres de santé, les écoles et les marchés modernes et surtout de leur trouver un débouché pour leurs productions.

Par rapport à la requête des femmes rurales d'augmenter les infrastructures sociales, un cadre du ministère en charge des travaux publics a tranquillisé: "un programme est déjà arrêté, les infrastructures sociales seront augmentées et diversifiées".

Le représentants des femmes rurales ont également demandé au gouvernement de renforcer la résilience de la femme rurale qui fait face à de multiples défis dans son rôle de pilier de la famille.

A ce sujet, le Secrétaire permanent au ministère des Droits de l'homme, des affaires sociales et du genre M. Félix Ngendabanyikwa a souligné que l'Etat est en train de mettre en œuvre un financement des collines à hauteur de BIF 10 millions par colline de recensement. "La femme rurale est appelée à présenter ses projets et à être là première à bénéficier de ces appuis", a-t-il lancé.

Il a également interpellée les femmes rurales à se ranger en associations pour être appuyées dans le développement des différents projets collinaires, ce qui pourra relever leurs conditions de vie.

Et d'ajouter que l'Etat est en train de penser à mettre en place une banque des femmes qui financera leurs projets. Le Secrétaire Permanent au ministère en charge des affaires sociales et du genre a interpellé les femmes et leur a recommandé de se faire aider par les jeunes diplômés le moment venu, pour élaborer des projets bancables à présenter pour financement.

Les participants ont par la suite suivi une présentation sur l'état des lieux de l'alphabétisation de la femme rurale et des échanges ont eu lieu. Un cadre du ministère de l'éducation, de l'enseignement technique et professionnelle a indiqué l'alphabétisation des adultes y compris la femme rurale est organisée pour inciter la femme à s'intéresser à d'autres métiers autres que l'agriculture.

Les femmes rurales ont également suivi une présentation sur l'accès de la femme rurale aux services de protection sociale. Au cours des échanges, elles ont remercié le gouvernement pour les services de protection sociales à leur disposition, surtout le programme "Merankabandi". Elles ont également recommandé elles-mêmes l'intégration de toutes les femmes aux mutualités de santé communautaire.

Les représentantes des femmes rurales ont par ailleurs réclamé l'institution de sécurité sociale propre aux femmes rurales pour faciliter leurs conditions de vie et préparer l'avenir de leurs familles.

Le Secrétaire Permanent au ministère en charge des affaires sociales et du genre a laissé entendre que le gouvernement du Burundi ne ménagera aucun effort pour relever le niveau de vie de la femme rurale et a promu d'être toujours à leurs côtés.

Après les échanges avec les femmes rurales, le Secrétaire Permanent au ministère des Droits de l'homme, des affaires sociales et du genre a fait savoir qu'il y a eu une avancée significative en ce qui concerne la promotion des conditions de vie de la femme rurale par rapport à l'étape où elles étaient l'année passée.

Félix Ngendabanyikwa a demandé à son tour à la femme rurale de rester éveillée et d'être consciente des opportunités qui lui sont offertes, et de mettre son paquet pour que les projets qui lui sont destinés puissent lui être bénéfiques.



Société
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 216 559 | Email :rtnb@rtnb.bi , info@rtnb.bi