Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Le ministère des Droits humains dresse le bilan du 1er trimestre

Société
: publié Mardi, le 08/10/2019 par NKURUNZIZA Dieudonné

Imprimer
Le ministère des Droits de la personne humaine, des affaires sociales et du genre Martin Nivyabandi a procédé mardi 08 octobre 2019 à l'évaluation du degré de la mise en œuvre du plan d'action annuel pour le 1er trimestre 2019-2020 et la pré-évaluation de l' annuaire statistique de ce ministère.

Le Ministre Martin Nivyabandi qui a présenté ce bilan a fait savoir que son ministère est déjà au stade de l'appropriation de la voie tracée par le Gouvernement du Burundi qui, depuis 2015 a adopté le système d'évaluation périodique des activités comme principe qui doit éclairer l'action de tout service public.

Et d'ajouter que dans le cadre de gagner le maximum de profits d'accompagnement par le Comité d'Evaluation des performances des Organes Publics (CEPOP) qui encadrent les différents ministères.

Dans cette même perspective, le ministère des Droits de la personne humaine, des affaires sociales et du genre a mis en place la cellule planification, suivi-évaluation et statistiques qui apportent un appui technique aux différents services dans la réalisation de leurs activités, a souligné le Ministre.

L’exercice d’auto-évaluation était subdivisé en 3 parties à savoir : l’auto-évaluation pour le plan d’action annuel (PAA) du Gouvernement, l’auto-évaluation des services sous-tutelle du ministère et l’auto-évaluation des Centres de Développement Familial Communautaires (CDFC) qui sont installés dans toutes les provinces du pays et des représentations au niveau des communes.

Le Ministre Martin Nivyabandi est satisfait du taux des réalisations car pour le PAA du gouvernement au sujet de la partie qui concerne le ministère des Droits de la personne humaine, des affaires sociales et du genre, ils ont réalisé un score de 90,83%. Pour les services et institutions sous-tutelles, le score est de 95,6 % et environ 95% pour les CDFC.

Selon le ministre Martin Nivyabandi, un intérêt particulier sera porté sur les facteurs qui ont constitués des embûches au cours du cheminement.

Cette évaluation va permettre de confronter les prévisions aux résultats réellement atteints pour cerner les facteurs ayant induit de bons résultats afin de les renforcer et de les capitaliser pour le reste de l'exercice en cours, en vue d'adopter les meilleurs stratégies pour pouvoir atteindre le meilleur score à la fin de l'année.

"Il sera question pour les chefs d service de porter un regard rétrospectif sur son mode opératoire pour identifier les stratégies nécessaires à mettre en œuvre pour améliorer leurs résultats pour le reste de l'année", a indiqué le Ministre.

Cette évaluation a coïncidé avec la pré-validation du premier " annuaire statistique du ministère des Droits de la personne humaine, des affaires sociales et du genre, édition 2018", un outil d'une importance capitale dans la vie du ministère.

Selon le ministre Martin Nivyabandi, il ne convient pas qu'un phénomène social, une politique publique de développement d'un pays ou une autre action soient rationnellement et objectivement appréhendés sans faire recours aux statistiques en tant qu'outil de planification.

Pour le Ministre Nivyanadi, les statistiques sont pour les programmes de développement, ce que sont les aliments pour le corps.
Société
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 216 559 | Email :rtnb@rtnb.bi , info@rtnb.bi