Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

16 jours d'activisme contre les VBG: que tout le monde s'implique

Société
: publié Lundi, le 25/11/2019 par NKURUNZIZA Dieudonné

Imprimer

Le ministère des Droits de la personne humaine, des affaires sociales et du genre, en collaboration avec ses partenaires, a procédé au lancement officiel dans la commune Bugenyuzi de la province de Karusi, de la campagne des 16 jours d'activisme contre les violences faites aux femmes et aux filles, édition 2019.

Cette campagne a été lancée sous le thème: "Orangeons le Burundi: ensemble pour mettre fin aux violences faites aux femmes et aux filles".
Les cérémonies étaient riches en couleur avec un long défilé au stade communal de Bugenyuzi des différentes associations des femmes activistes dans la lutte contre les violences faites aux femmes, des danses traditionnelles, des sketchs, ainsi que des témoignages.
La population en général a été appelée à valoriser la femme et à permettre son autonomisation car, elle contribue à l'épanouissement des familles et au développement du pays.

Dans son mot d'accueil, le Gouverneur de la province de Karusi, Calinie Mbarushimana a fait savoir que les Droits de la femme est respecté dans sa province même si des cas isolés de VBG s'observent et qui sont dues à l'ignorance de certains hommes.

Selon elle, le progrès dans le respect des Droits de la femme n'est pas un fait du hasard, mais plutôt des efforts conjugués par les activistes des Droits de la femme en collaboration avec l'administration et la justice. C'est pour cette raison que Calinie Mbarushimana a saisi cette occasion pour remercier vivement ces partenaires qui les ont aidés à franchir cette étape louable.

"Les violences faites aux femmes et filles sont inacceptables, crions ensemble, orangeons le monde", s'est exprimé le Coordinateur Résident du Système des Nations Unies au Burundi, Connille Garry. "Unissons dans l'action pour vaincre ces violences, les prévenir et décourager les auteurs" a poursuivi Connille Garry.

Il a salué les efforts du Gouvernement du Burundi dans la lutte contre les VBG. C'est pour cette raison qu'il a réitéré l'engagement du système des Nations Unies dans la lutte contre les abus sexuelles et les exploitations infligées aux femmes et filles. Il a promis la mobilisation des organisations pour intervenir dans la lutte contre les VBG.

Quant au ministre des Droit de personne humaine, des affaires sociales et du genre, Martin Nivyabandi qui a dirigé les cérémonies, il s'est réjouit de l'avancée significative dans la promotion des Droit de la femme, mais regrette néanmoins que des violences en vers les femmes persistent pour certains hommes qui sont animés par les préjugés ancestrales faisant croire que la fille est une être inférieure à l'homme.

C'est dans cette perspective que Martin Nivyabandi appelle l'implication de tout un chacun pour éradiquer à jamais les violences envers les femmes et filles. Il lance un appel criant aux activistes des Droits de la femme, les confessions religieuses, les administratifs de la base au sommet, les juges des cours et tribunaux à s'impliquer pour juguler les violences faites aux femmes et filles.

Il a appelé à l'ordre aux acteurs de cette mauvaise pratique qui, la plupart profite de la précarité de la femme et de la fille pour les entraîner dans la débauche sources de tous les maux sans oublier les maladies sexuellement transmissibles dont le VIH/SIDA.

Pour ce, le ministre Martin a demandé aux partenaires à s'investir pour le développement et l'autonomisation de la femme et de la fille pour palier à cette manipulation.

Pour clôturer les cérémonies, des certificats de mérite ont été décernés à 10 personnes qui se sont investies plus que les autres dans la lutte contre les violences faites aux femmes et filles.
Société
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 216 559 | Email :rtnb@rtnb.bi , info@rtnb.bi