Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Le Burundi abrite un atelier sous régional sur la qualité des laboratoires d’analyses médicales

Santé
: publié Lundi, le 09/09/2019 par NDARIBAZE Jean Marie

Imprimer

Le Bureau régional intégré de surveillance et laboratoire d’Afrique central (CDC) en collaboration avec le Global Health Systems Solutions (GHSS) a organisé du lundi 09 au 13 septembre 2019 à Bujumbura, un atelier de formation des formateurs sur l’assurance de qualité de laboratoire, l’évaluation externe de la qualité et de dépistage rapide.

Selon Thaddée Niyoyitungira coordinateur adjoint du CDC , les chefs d’Etats et de Gouvernements de l’Union Africaine réunis à Abuja en 2013 lors du sommet sur le VIH/Sida , la tuberculose et le paludisme, ont reconnu l’urgence de mettre en place un organisme spécialisé pour aider les Etats membres de l’Union Africaine. Cet organe vise à renforcer leurs systèmes de santé par le renforcement des capacités qui permettront de faire face de manière efficace aux situations d’urgences, de relever les défis de santé et de mener les recherches vitales dans le secteur de la santé publique.

Le CDC a été donc lancé en 2017 à Addis Abeba avec pour mission d’aider les Etats membres à créer des systèmes et des institutions de santé solides et de faire en sorte qu’ils soient durables et pleinement opérationnels , pouvant être utilisés pour la détection et le contrôle de maladies multiples dans la région africaine, a précisé Thaddée Niyoyitungira.

Il a ajouté que le CDC vise à renforcer les capacités des laboratoires en vue d’avoir des résultats remplissant les normes et standards crédibles aux patients .Au Burundi, une équipe d’experts a visité le laboratoire de l’hôpital prince régent Charles qui a été sélectionné en Afrique Centrale et va lui doter d’un équipement moderne d’ici le mois d’octobre 2019.

Le représentant du ministère de la santé publique et de la lutte contre le sida , le directeur des recherches à l’INSP Adonise Nizigiyimana a fait savoir que le renforcement des systèmes de laboratoires et des capacités nationales de santé publique par la formation contribue à améliorer l’état de préparation aux niveau national, régional et international pour détecter, vérifier , étudier et contrôler les épidémies susceptibles de se propager à l’échelle internationale.

Il a précisé qu’une formation efficace assure un rendement constant et prévisible du personnel, ce qui est essentiel à la prestation de services de laboratoire de qualité et à des résultats optimaux pour les patients.

Adonise Nizigiyimana ne doute pas que le CDC va renforcer la capacité des agents de qualité et des agents externes d’évaluation en vue de prendre des mesures correctives pour les lacunes identifiées et de surveiller la mise en œuvre de ces mesures et surtout de maintenir une culture de qualité en laboratoire.

Cet atelier sous régional regroupait les délégués du Burundi, du Gabon, de la RDC, du Tchad, du Congo Brazzaville, du Sao Tomé et Principé, du Cameroun , de la Centrafrique, de la Guinée Equatoriale ainsi que des experts de CDC Afrique.

Santé
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 216 559 | Email :rtnb@rtnb.bi , info@rtnb.bi