Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Du maquis à la prise du pouvoir, Dieu s'est manifesté (Pierre Nkurunziza)

Société
: publié Dimanche, le 25/08/2019 par NYANDWI Dieudonné

Imprimer
7
plus de photos

La prière d'action de grâce de 5 jours organisée par la famille présidentielle se poursuit à Mpanda en province de Bubanza. La journée de samedi 24 août 2019 a été marquée par des séminaires à l'intention des leaders et des jeunes, par une prédication et des témoignages du Chef de l'Etat et de son épouse. Le Président de la République Pierre Nkurunziza a fait un témoigné sur la manière dont Dieu l'a protégé de même que ses compagnons de lutte depuis le maquis jusqu'à l'accession à la magistrature suprême.

Dans un séminaire qu'il a animé dans l'avant-midi de la 4ème journée à l'intention des jeunes, le Chef de l'Etat a centré ses enseignements sur le thème: "les caractéristiques d'un jeune qui respecte Dieu".

Parmi les principes qui doivent guider la jeunesse burundaise, le Président Pierre Nkurunziza a cité notamment l'amour de la patrie et l'amour de tout ce que renferme le territoire burundais. Il a indiqué que c'est cet amour qui doit caractériser les jeunes. Il leur a demandé également de respecter leurs semblables.

Pierre Nkurunziza a exhorté les jeunes à respecter et à obéir les leaders à tous les niveaux précisant que obéir conduit à l'ordre et à la grandeur.

Au cours de ces enseignements, les jeunes ont été également appelés à partager avec les autres les biens et les talents qu'ils ont reçus de Dieu. Il leur a expliqué que si Dieu comble quelqu'un des biens, des talents ou de sagesse, ce n'est pas pour lui seul, c'est pour les mettre au service des autres et les faire parvenir là où Dieu veut qu'ils arrivent.

Pour Pierre Nkurunziza, les enfants sont une récompense que Dieu donne au pays et doivent se préparer pour faire face aux défis qui hantent le pays. Selon le Chef de l'Etat, chaque jeune burundais doit sauvegarder le patrimoine national et combattre pour son pays. Il a donné l'exemple de David, de la bible qui, à 17 ans a délivré le peuple d'Israël.

Le Chef de l'Etat a aussi demandé aux jeunes d'être des personnes intègres, dignes de confiance et qui pratiquent la volonté de Dieu. Il n'a pas manqué de leur demander de sonder les signes des temps dans lesquels ils vivent et de s'en approprier sans oublier le passé de leur pays et de leurs ancêtres pour en tirer des leçons.

L'après-midi de cette journée a été marquée par des témoignages. La première Dame Denise Nkurunziza a donné un témoignage sur la manière dont elle a failli succomber par 2 fois en province de Bubanza quand elle venait de rendre visite à son mari dans le maquis et qu'elle a été miraculeusement sauvée.

Denise Nkurunziza a fait savoir qu'elle est tombée dans les griffes de l'armée républicaine de l'époque avec une carte d'identité délivrée en province Ngozi alors que toute personne en possession d'une carte qui n'était pas délivrée en province Bubanza était considérée comme un rebelle ou comme jouant la complicité et devait être arrêtée.

" Par la main de Dieu, je suis passée inaperçue entre les mailles du filet et suis parvenue à mon domicile saine et sauve", a laissé entendre la première Dame.

Pour la deuxième fois, comme l'a témoigné Denise Nkurunziza, elle était allée rendre visite à son mari et a passé 24 heure dans la forêt naturelle appelée "Kibira" longeant la province de Bubanza. Ne sachant pas que le message qu'elle avait envoyé à son mari ne lui était pas parvenue, elle a dû se cacher à plusieurs reprises, en compagnie d'un enfant de 12 ans qui lui servait de guide, quand elle allait rencontrer les militaires loyalistes de l'époque, ce qui a failli lui coûter la vie.

Affamée et assoiffée, elle a fini par retrouver avec difficulté son mari et à son retour de la Kibira, elle a fait une chute ventrale et a eu une hémorragie interne qui n'a pas tardé à guérir, a indiqué Denise Nkurunziza. Arrivée à Muzinda où les forces républicaines avaient des postes d'observation pour traquer les maquisards, elle s' est retrouvée nez à nez avec un militaire loyaliste qui l'a interpellée. Faisant sourde oreille, elle a continué son chemin et le militaire n' a pas insisté.

Pour toutes ces raisons, la première Dame a remercié le Seigneur pour les délivrances qu'elle a expérimentées en province Bubanza.

Le Chef de l'Etat a également donné un témoignage sur la façon dont Dieu l'a protégé, lui et ses compagnons de lutte quand ils étaient dans le maquis en province de Bubanza. Pierre Nkurunziza a précisé dans son témoignage que Bubanza était un terrain très favorables aux maquisards du CNDD-FDD qui combattaient le pouvoir de l'époque avant l'accession au pouvoir de ce parti.

Pierre Nkurunziza a parlé de la précarité de la vie qu'il a menée dans le maquis, rendant grâce à Dieu qui a pourvu à ses besoins et aux besoins de ses compagnons de lutte qui y ont trouvé de l'eau potable, des champignons et des légumes comestibles et des feuillages des pinups pour dormir dessus. Selon le Chef de l'Etat, grâce à la hauteur et à densité de la végétation, les bombes lancées par l'ennemi ne les inquiétaient pas non plus.

Pour lui, la Kibira offrait des conditions de vie plus ou moins acceptables et c'est Dieu qui avait préparé cela.
"Voilà la raison principale de l'organisation de cette prière en province Bubanza. C'est pour remercier le Seigneur pour sa protection et les bienfaits qu'il nous a accordé dans cette province. Dieu s'est manifesté en notre faveur", a insisté Pierre Nkurunziza.

La prière de cette journée s'est clôturée par une séance de louange et d'adoration qui était dirigée par le Chef de l'Etat.





Société
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 216 559 | Email :rtnb@rtnb.bi , info@rtnb.bi