Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Rutana : le Président du Sénat demande à la population de lutter contre la fraude

Politique
: publié Jeudi, le 07/03/2019 par NDARIBAZE Jean Marie

Imprimer

Le Président du Sénat Honorabe Réverien Ndikuriyo a réuni jeudi 07 mars 2019 aux chefs lieux des commune Giharo et Bukemba de la province de Rutana , les élus locaux de ces communes ainsi que les chefs de services de ces mêmes communes pour échanger sur la vie des deux communes en vue de sensibiliser la population de changer de comportement pour s'auto développer.

L'Administrateur de la commune Giharo a indiqué que dans sa commune les causes d'insécurité sont liées à la consommation des boissons prohibées où des burundais vont consommer ces stupéfiants en Tanzanie et en rentrant , ils sont noyés dans la rivière Malagarazi.

Honorabe Réverien Ndikuriyo a déploré que cette commune de Giharo n'a pas suffisamment contribué aux élections de 2020 qui est à une moyenne de 70% alors que c'est l'une des communes les plus riches, qu'aucun ménage ne peut manquer 2000FBU.
Il a demande au Gouverneur et l'Administrateur d'ajouter 10 jours de collecte de ces contributions pour que le Burundi organise des élections sans apport extérieur.
En commune de Bukemba, l'Administrateur de la commune a parlé des causes d'insécurité qui sont notamment liées aux boissons prohibées , aux mariages hors la loi , aux conflits fonciers et aux grossesses non désirées dans les écoles .Ces facteurs d'insécurité conduisent selon l'administrateur à la criminalité , à la mauvaise cohabitation dans les ménages et le voisinage.

L' Administrateur de cette commune a fait savoir que de nombres écoles ont été construites mais qu' il y a un manque criant de personnel qualifié surtout dans les écoles de métiers, et dans d'autres écoles.Il a signalé que les vacataires n'ont pas voulu prester cette année parce qu' ils n'ont pas encore perçu leurs rémunérations de l'an passé.

Dans ces 2 communes, Honorabe Réverien Ndikuriyo a demandé à la population de se ressaisir et de changer de comportement, d'aimer le travail à l'instar des pays de l'Asie du Sud -Est.

Au moment de l'indépendance en 1962 , les pays du sud-est asiatique et africains étaient au même pied de développement, mais grâce à l'amour et à l'assiduité au travail des asiatiques, "ces pays sont parmi les pays émergents voire développés qui nous donnent des crédits aujourd'hui", a-t-il précisé.
Et si les burundais comme ces asiatiques, changent de comportement et travaillent comme eux, d'ici quelques années,les burundais seraient comme eux , a poursuivi Réverien Ndikuriyo .

Comme ces 2 communes sont sur la frontière avec la Tanzanie, il a demandé aux commerçants, à l'administration et aux forces de défense et de sécurité, de lutter contre les fraudes. Il a invité les commerçants à payer les impôts et taxes fiscales conformément à la loi et ainsi contribuer au développement du pays , parce que selon Réverien Ndikuriyo, un fraudeur court le risque de tomber en faillite.
Politique
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 216 559 | Email :rtnb@rtnb.bi , info@rtnb.bi