Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Le Burundi va sortir le plan de convergence PC2 de la COMIFAC

Environnement
: publié Mercredi, le 23/01/2019 par NDARIBAZE Jean Marie

Imprimer
Dans le cadre de la campagne de collecte des données de suivi-évaluation des indicateurs nationaux du plan de convergence, deuxième génération(PC2) de la commission des forêts de l’Afrique centrale(COMIFAC), l’office burundais pour la protection de l’environnement (OBPE) a organisé mercredi 23 janvier 2019 à Bujumbura, un atelier de vulgarisation du plan de convergence PC2.

Comme l’a indiqué le Directeur des forêts et coordinateur national de la COMIFAC Nibizi Epimeny, la COMIFAC regroupe 10 pays de la CEEAC dont le Burundi, la RDC, la RCA, le Congo Brazzaville, le Rwanda, le Cameroun, le Gabon, la Guinée Equatoriale, le Tchad et le Sao Tomé et Principé.

La COMIFAC a une dimension régionale pour la conservation et la gestion durable des écosystèmes forestiers de ces pays membres.
Les résolutions de la COMIFAC comme instituées par le sommet des Chefs d’Etats à Yaoundé constituent un outil qui va permettre aux pays membres de respecter et de mettre en œuvre l’engagement pris dans ce sommet.

Il a précisé que ces résolutions préconisent l’aménagement des forêts et savanes, la création des aires protégées, la conservation des écosystèmes et la diversité biologique, le contrôle de l’exploitation et l’utilisation des ressources forestières .Elles encouragent les foras de concertation sur les statistiques de développement et la gestion forestière, à l’échelle nationale ou sous régionale, a ajouté Epimeny Nibizi.

Lors de sa présentation Epimeny Nibizi a souligné que le PC2 constitue un cadre de planification stratégique des interventions prioritaires, en matière de conservation et de protection des ressources forestières et environnementales.
Il va permettre au Burundi d’avoir accès aux financements, de bénéficier des projets et programmes ainsi d’autres initiatives régionales, a poursuivi Epimeny Nibizi.

En tant que membre de la COMIFAC, le Burundi va se positionner dans cet espace lors des négociations internationales sur les questions de changements climatiques, de conservation de la biodiversité et de lutte contre la désertification.

Le Directeur Général de l’OBPE Dr Samuel Ndayiragije a fait savoir que bien que la mise à jour des données concernant l’état, la faune et la flore des forêts ait pris un certain retard, le secteur forestier burundais tout comme le monde tropical, connait des menaces.

Plus de 12 espèces de mammifères ont disparu au Burundi notamment les lions et les zèbres, les oiseaux migrateurs ainsi que les grues couronnées qui sont en voie de disparition suite à la démographie galopante qui occupe leur habitats, a précisé Dr Samuel Ndayiragije.

La faune et la flore du Burundi sont plus menacées parce que le pays est étroit par rapport aux pays vastes comme la RDC et le Cameroun où les animaux peuvent trouver du refuge lors de l’occupation de leur habitat, d’où l’impérieuse nécessité de sauver ce qui reste dans les forêts, a conclu Dr Samuel Ndayiragije.


Environnement
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 216 559 | Email :rtnb@rtnb.bi , info@rtnb.bi