Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Les universités privées invitées à corriger les manquements

Education
: publié Mercredi, le 10/10/2018 par NDAYISENGA Espérance

Imprimer

Le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a organisé mardi 9/10/2018 à Bujumbura, un atelier de restitution d’une étude réalisée par une équipe d’experts sur l’enseignement dans les universités et instituts privés.

Le Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Gaspard Banyankimbona a, dans son discours indiqué que la conduite de cette étude avait pour but de mener une évaluation de la qualité de l’enseignement. Pour lui, l’enjeu est de taille car il s’observe une certaine déliquescence au niveau de la formation dispensée dans certaines universités et instituts pourtant autorisés et connaissant implicitement les normes. Ceci risque de porter un coup fatal à tout le système de l’enseignement supérieur si des mesures ne sont pas prises en temps utile a-t-il ajouté.

Madame Anasthasie Gasogo, un des experts a indiqué que les critères d'évaluation portaient sur le cadre légal, la qualité de l’enseignement, le niveau des enseignants, la disponibilité des équipements et des infrastructures comme les bibliothèques et les laboratoires.

Quant au professeur Pierre Célestin Karangwa qui a présenté les résultats de l’étude, il a indiqué que l’évaluation a pour finalité de féliciter les plus brillants et encourager les moins brillants . Il a ainsi fait savoir que certaines institutions académiques privées ont des structures de gouvernance administrative et académique mal organisées, parfois par manque de personnel ou par cumul de fonctions.

Il a ajouté que certaines universités ou instituts n’ont pas d’enseignants qualifiés, manquent de bibliothèques et de laboratoires et n’ont pas encore initié de programmes de recherche. Il a montré à travers un tableau que beaucoup d’universités et instituts ont une note inférieure à 50%.

Au terme des travaux le Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a tranquillisé que le Gouvernement du Burundi n’a pas l’ambition de fermer ces institutions d'enseignement supérieur .Néanmoins, il a été recommandé à toutes les institutions de l’enseignement supérieur de tout faire pour corriger tous ces manquements.

Au mois de novembre 2018, une évaluation similaire sera effectuée à l’endroit des universités et instituts de l’enseignement supérieur public.



Education
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 22 35 85 | Email :rtnb@rtnb.bi