Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Le Sénat analyse et adopte deux projets de loi

Politique
: publié Mardi, le 30/10/2018 par NDARIBAZE Jean Marie

Imprimer
Le Sénat burundais a analysé et adopté à l’unanimité mardi 29 octobre 2018 deux projets de loi, l’un portant ratification par la République du Burundi de l’accord de prêt n°13324P entre la République du Burundi et le fonds de l’OPEP relatif au financement de la route Bujumbura-Nyanza-Lac (tronçon Rumonge –Nyanza Lac). Les sénateur ont adopté un autre projet de loi portant création, composition, mission et fonctionnement de la Commission Vérité Réconciliation(CVR).

Concernant le projet de loi portant construction du tronçon Rumonge –Nyanza lac, la ministre de la justice et garde des sceaux Aimée Laurentine kanyana qui avait représenté le Gouvernement a indiqué que le Burundi a emprunté une somme de 65 millions de dollars auprès de 4 institutions.

"Cela va stimuler les échanges commerciaux entre les pays en favorisant l’intégration régionale, la préservation du patrimoine routier existant par la réhabilitation des sections de routes ayant subi des dégradations importantes", a précisé la ministre de la justice. Et d'ajouter que la réhabilitation de cette route permettra de réduire les coûts des transports comme celui des produits agricoles vers les principaux centres de transformation et de commercialisation,

A la question de savoir pourquoi la construction va d’abord concerner le tronçon Rumonge–Nyanza Lac au lieu du tronçon Bujumbura –Rumonge, Aimée Laurentine kanyana a répondu que les moyens disponibles sont destinés au tronçon Rumonge –Nyanza Lac.
Ce projet de loi a été adopté par 34 sénateurs présents.


Le sénat a également adopté le projet de loi portant création, composition, mission et fonctionnement de la Commission Vérité Réconciliation(CVR).

Le ministre Aimée Laurentine Kanyana a indiqué qu’après la présentation du rapport de la CVR devant le parlement réuni et vu la tâche lui confiée qui n’est pas encore terminée, le parlement a jugé bon de prolonger le mandat de cette institution. Celle-ci va travailler depuis la période coloniale pour que les burundais sachent la vérité sur les origines des crises qui ont secoué le Burundi.
Elle a également souligné que les commissaires vont entrer en fonction depuis le jour de leur prestation de serment.

La CVR va ensuite collecter les ossements des victimes des différentes crises et organiser l’inhumation de ces restes.

"Les étrangers pourront venir aider la CVR pas en tant qu’experts envoyés par une organisation quelconque mais comme des fonctionnaires de la CVR", a souligné Aimée Laurentine Kanyana.

Le projet a été adopté à l’unanimité par 39 députés.

Politique
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 216 559 | Email :rtnb@rtnb.bi , info@rtnb.bi