Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Le Burundi déplore le comportement du Gouvernement Rwandais envers les réfugiés burundais

Politique
: publié Jeudi, le 05/07/2018 par Kurubone Alfred

Imprimer
Au moment où le Rwanda se montre inhospitalier envers les réfugiés burundais et sépare des familles lors du refoulement, le Gouvernement du Burundi à travers son Porte-parole Philippe Nzobonariba, a déploré jeudi 5 juillet 2018, le comportement du Rwanda.

Philippe Nzobonariba considère le comportement du Gouvernement rwandais de triste et honteux. Pour lui, le Rwanda dont le Chef de l’Etat est président en exercice de l’UA, ne devrait pas se montrer et se conduire en champion dans la violation des droits de l’homme. « Notre réaction c’est d’abord cette indignation et faire un appel vibrant et ferme au Gouvernement rwandais de cesser cette attitude inhumaine envers des êtres humains », a dit Nzobonariba.

Il a aussi lancé un appel à la communauté internationale de s’occuper sérieusement des réfugiés burundais qui sont au Rwanda car même les citoyens burundais installés au Rwanda qui ne sont pas des réfugiés, subissent le même sort. « C’est un sort qui n’est pas réservé aux êtres humains », a précisé Philippe Nzobonariba. Il a particulièrement lancé un appel au HCR et au Haut commissariat pour les droits humains à l’Office des Nations Unis, de s’occuper sérieusement des réfugiés burundais et de protéger leurs biens.

Comme l’a fait remarquer le Secrétaire général et porte-parole du Gouvernement, nulle part dans le monde on a vu des citoyens d’un pays étranger qui demandent hospitalité être expulsés comme de vulgaires animaux sauvages. Il a donné un exemple des rwandais qui se sont installés au Burundi depuis longtemps et qui ont des biens mais qui ne sont nullement maltraités.

Philippe Nzobonariba trouve le cas du Rwanda atypique. Pour lui, les réfugiés burundais qui craignaient le génocide prédit par les équipes putschistes et leurs parrains occidentaux pour pousser les gens à s’exiler massivement au Rwanda, ont compris qu’ils devraient rentrer car le génocide n’a pas eu lieu.

C’est pour cela que les réfugiés rentrent massivement de la Tanzanie et d’autres pays comme ceux qui étaient au Kenya qui, à partir de mercredi 4 juillet 2018, rentrent en toute dignité. « Mais curieusement, ceux qui sont installés au Rwanda demandent de rentrer dignement mais se voient refuser le droit de rentrer volontairement et dignement ».

Philippe Nzobonariba s’étonne aussi de voir qu’au contraire le Gouvernent rwandais préfère refouler les chefs des ménages.
Il a profité de l’occasion pour lancer un appel aux Burundais vivant à l’étranger que depuis que le Gouvernement burundais a lancé aux réfugiers l’appel de rentrer, les portes restent ouvertes pour ceux qui veulent rentrer dignement. Il a précisé que ceux qui rentrent sont bien accueillis et bien encadrés.

Il a demandé à ceux qui sont au Rwanda de ne pas attendre le sort de ceux qui sont maltraités et expulsés mais plutôt qu’ils devraient insister auprès du HCR et auprès de la communauté internationale afin qu’ils rentrent dignement avant d’être refoulés et traités comme des animaux. Il a demandé ceux qui sont au Rwanda de ne pas attendre le sort de ceux qui sont maltraités et expulsés mais plutôt qu’ils devraient insister auprès du HCR et auprès de la communauté internationale afin qu’ils rentrent dignement avant d’être refoulés et traités comme des animaux. "Lorsqu’un pays ce montre inhospitalier, il est inutile et même imprudent d’y rester longtemps. Il faut que ces gens rentrent et que la communauté internationale protège leurs biens et leur personne », a dit le Secrétaire général du gouvernement, Philippe Nzobonariba.
Politique
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 22 35 85 | Email :rtnb@rtnb.bi