Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Education : harmonisation des frais scolaires dans les écoles publiques et privées

Politique
: publié Lundi, le 09/07/2018 par Kurubone Alfred

Imprimer
Le Ministère de l’éducation, des métiers et de la formation professionnelle a récemment pris une décision de faire une harmonisation des frais scolaires dans les écoles publiques et privées.

La situation se présente ainsi alors que les parents se lamentent comme quoi ces frais sont exorbitantes et ne peuvent pas les disponibiliser étant donné qu’ils vivent dans la misère.

Philippe Nzobonariba, Secrétaire général et porte-parole du Gouvernement a indiqué lundi 9 juillet 2018, que la réglementation existante en matière d’éducation concerne le secteur public et laisse aux promoteurs des écoles privées la latitude de fixer le minerval et autres frais et contributions. Il trouve que ceci crée des disparités dans les écoles d’une même filière.

Il a précisé que cette situation a conduit ces écoles privées à exploiter le vide juridique existant en revoyant régulièrement le minerval à la hausse. « Cela entraine des répercutions négatives sur la santé financière des ménages », a-t-il poursuivi. Selon Philippe Nzobonariba, le projet d’harmonisation des frais scolaires vient déterminer le montant des frais scolaires et autres contributions à payer dans toutes ces écoles pour couper court au désordre.

Le Secrétaire général et porte-parole du Gouvernement a rappelé que le Conseil des Ministres avait analysé ce projet en date du 14 mars 2018 mais avait recommandé la catégorisation des écoles afin que celles se trouvant dans les même standards soient soumises aux mêmes obligations. « Le Conseil des Ministres a trouvé les analyses du projet retravaillé conformes aux recommandations et orientations et l’a adopté », a-t-il précisé.

La décision a été prise après avoir constaté que certaines écoles priorisent les frais scolaires au lieu de donner des connaissances aux élèves.
Le reporter de la RTNB a pu collecter quelques informations dans quelques écoles de la Mairie de Bujumbura. A l’école Saint Michel Archange de Rohero au niveau primaire, le minerval payé par trimestre est de 110.000Fbu alors qu’à l’école Saint Michel Archange de Kinanira on paie 85.000Fbu par trimestre en plus des frais d’inscription de 100.000Fbu que ce soit à Rohero ou à Kinanira.

A l’école Saint Dominique, au primaire on paie 80.000Fbu par trimestre. A l’école notre Dame de l’Annonciation, au primaire, c’est 80.000Fbu et les frais d’inscription de 100.000Fbu.

Au Lycée SOS, les écarts des frais de scolarité se manifestent aussi d’une façon considérable. Au niveau maternel et primaire, les parents payent 150.000Fbu par trimestre. Au secondaire, ils payent 180.000Fbu par trimestre. A la même école SOS, à la fin de chaque section, à la maternelle, au primaire comme au secondaire, on paie les frais d’inscription de 80.000Fbu.

Politique
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 22 35 85 | Email :rtnb@rtnb.bi