Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Le Gouvernement s'approprie de l’approche "Nawe Nuze" développée par l’ONG Care Internationale Burundi

Economie
: publié Vendredi, le 13/04/2018 par NDARIBAZE Jean Marie

Imprimer

Le Gouvernement du Burundi à travers le ministère des droits de la personne humaine, des affaires sociales et du genre, s’est approprié vendredi 13 avril 2018 de l’approche "Nawe Nuze" visant l’autonomisation des femmes et des filles qui a été développée par l’ONG Care Internationale Burundi.

Comme l’a indiqué le Directeur de Care Burundi Laurent Uwumuremyi, l’appropriation du projet "Nawe Nuze" par le gouvernement était dans la vision de Care Burundi pour permettre aux femmes et filles les plus démunies une inclusion financière.

Cette approche va permettre à la population cible de lutter contre la pauvreté, de travailler dans un environnement structuré et réglementé surtout que le personnel du ministère au niveau central et décentralisé a reçu un renforcement des capacités sur le fonctionnement dudit approche, a précisé Laurent Uwumuremyi.

Le Secrétaire permanent au ministère ayant le genre dans ses attributions Félix Ngendabanyikwa dans son discours d’ouverture a souhaité que le projet "Nawe Nuze" soit dans tous les coins et recoins du Burundi. Elle permettra aux plus démunies de reprendre l’espoir de la vie.
« Nul n’ignore l’apport de la femme rurale dans le développement de la société burundaise, elle reste le pilier irréversible dans l’économie nationale, souligne Félix Ngendabanyikwa.

Laurent Uwumuremyi dit que le projet Nawe nuze aide les filles et les femmes en groupement VSLA (associations villageoises d’épargne et de crédits) à renforcer les capacités financières, à développer et étendre des modèles pour l’inclusion financière et à diminuer les écarts de genre dans l’accès et le contrôle des compétences financières,des biens et des services clés.
Avec l’année 2016, dans douze provinces qui travaillent avec le projet comptaient 4432 VSLA avec 102098 membres où 64% étaient des filles de 14 à 22ans et 36% de femmes.

Laurent Uwumuremyi a témoigné que les communautés se regroupent maintenant pour soutenir la participation des filles aux activités génératrices de revenus et autres activités entrepreneuriales traditionnellement considérées comme appropriées uniquement pour les garçons et les hommes.

Des défis ne manquent néanmoins comme l’a souligné Laurent Uwumuremyi. C’est notamment la mobilité des filles qui affecte la qualité et la performance des groupes comme le changement d’école et le mariage. Le changement climatique affecte aussi la stabilité des VSLA suite à la mobilité des gens vers d’autres pays, l’affectation de la majeure partie des revenus à l’alimentation des familles, ce qui réduit les investissements.

Cet atelier de passation de témoin entre l’ONG Care Burundi et le ministère ayant le genre dans ses attributions était convié aux parlementaires, aux gouverneurs de provinces, aux cadres des ministères sectoriels et aux membres du projet Nawe Nuze.



Economie
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 22 35 85 | Email :rtnb@rtnb.bi