Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Le MEEATU sensibilise sur le projet de code de gestion des produits chimiques au Burundi

Environnement
: publié Vendredi, le 09/03/2018 par HAKIZIMANA Placide

Imprimer

Le Ministère de l’Eau, de l’Environnement, de l’Aménagement du Territoire et de l’Urbanisme (MEEATU) a organisé des ateliers nationaux de sensibilisation sur la gestion des produits chimiques et la loi relative aux Inspecteurs de l’Environnement au Burundi qui ont eu lieu successivement en dates de 07 et 09 mars 2018 à l'endroit de différents intervenants.

Jeudi 09 mars 2018, c’était le tour des opérateurs économiques, des ONGs locales et des syndicats.
Les activités de cet atelier ont été ouvertes par le Directeur Général de l’Office Burundais pour la Protection de l’Environnement (OBPE).

Dans son discours d’ouverture, le Directeur Général de l’OBPE a fait savoir que les ONGs locales, les Syndicats et les opérateurs économiques sont concernés par la gestion des produits chimiques et l’inspection environnementale pour quatre raisons.

La première raison est que les ONGs commercialisent ou utilisent des produits chimiques . Deuxièmement, les travailleurs membres des syndicats sont quotidiennement exposés à des produits chimiques qu’ils utilisent ou manipulent ;
La troisième raison est que les opérateurs économiques commercialisent ou transforment des produits chimiques ; et quatrièmement, la santé ou l’environnement des opérateurs économiques, des membres des ONGs et des Syndicats peuvent être affectés négativement par des produits chimiques lorsqu’ils ne sont pas gérés rationnellement.

Toutes ces raisons montrent que ces groupes de gens sont parmi les premières parties prenantes à informer sur le projet de ce Code et de ce loi, a précisé le DG de l’OBPE.

En ce qui concerne la gestion des produits chimiques au Burundi, Samuel Ndayiragije a rappelé que jusqu’à ce jour, seuls les médicaments et les pesticides à usage agricole sont réglementés.

Au cours de cet atelier, les participants ont été informés sur le contenu de deux projets de lois qui seront prochainement adressés au Gouvernement, à l’Assemblée nationale et au Sénat, afin que le Burundi compte deux nouveaux textes dans sa législation de la gestion des produits chimiques.
Environnement
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 216 559 | Email :rtnb@rtnb.bi , info@rtnb.bi