Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Journée internationale de la femme : ensemble, transformons la vie des femmes

Société
: publié Jeudi, le 08/03/2018 par rédaction info net

Imprimer

Le 8 mars de chaque année, le monde entier célèbre la journée dédiée à la femme. Au Burundi, les cérémonies se sont déroulées au stade de Gatwaro au chef-lieu de la province de Kayanza. Les cérémonies ont été rehaussées par la présence du Chef de l’Etat Pierre Nkurunziza et son épouse.

Plusieurs femmes en provenance des 4 coins du pays ont convergé au stade de Kayanza pour commémorer cette journée placée sous le thème : « Acteurs ruraux et urbains : ensemble, transformons la vie des femmes ».

Cette journée offre aux femmes du monde entier l’occasion idéale pour réfléchir sur les progrès réalisés, pour revendiquer leurs droits et dénoncer les violences faites aux femmes. C'est également l'occasion de célébrer les actes de courage et de bravoure des femmes ordinaires qui ont joué un rôle clé dans l’histoire des Droits de la femme.

Au cours des discours de cette journée, la présidente du forum national des femmes Madame Janvière Ndirahisha a remercié le Président de la République pour avoir rehaussé de sa présence ces cérémonies.

Elle a également remercié le gouvernement qui s'est fortement engagé pour la promotion de l'égalité de genre même si des défis ne manquent pas. Elle a notamment cité les lacunes dans les textes légaux comme le Code de la personne et de la famille ainsi que des cas isolés des hommes qui font des violences aux femmes.

Janvière Ndirahisha a indiqué que la femme est non seulement le pilier de la famille mais aussi le pilier du pays car, le développement durable d’un pays commence par le foyer. Elle a ajouté que les femmes sont des acteurs indispensables dans la sauvegarde de la paix et de la sécurité.

Quant au Représentant Résident du système des Nations Unies au Burundi, il s'est réjoui des avancées significatives dans la promotion de l'égalité de genre déjà initiées par le gouvernement du Burundi. C'est pour cette raison qu'il a promis que le Système des Nations Unies est prêt à accompagner le Burundi dans les actions visant la promotion des droits de la femme.

Le ministre des Droits de la Personne Humaine, des Affaires Sociales et du Genre, Martin Nivyabandi a quant à lui indiqué que son ministère a déjà fait des avancées dans la promotion du genre notamment la préparation à la modification des textes ayant des lacunes afin d'actualiser ceux-ci. Il a ajouté que l'égalité des chances est une réalité notamment dans les domaines de l'éducation et dans les procédures d’offres d’emplois.

Dans son allocution de circonstance, le Chef de l'Etat burundais a commencé par remercier le bon Dieu que cette fête se déroule au moment où tout le pays est en paix et en sécurité. Pierre Nkurunziza a demandé aux femmes que la date du 08 mars soit pour elles un moment propice de s'évaluer afin d'entamer le changement à ceux qui se jugeront négativement.

« Une femme est le pilier de la famille et si le pilier tombe, toute la famille va en souffrir. Par contre, si le pilier est fortifié, toute la famille devient prospère », a précisé Pierre NKURUNZIZA.

Pierre Nkurunziza a exhorté les femmes à avoir une vision en se regroupant dans des associations et afin d'entreprendre de grands projets car selon lui, les femmes se sont montrées talentueuses dans l'entrepreneuriat. Pierre Nkurunziza exhorte les femmes burundaises à cultiver l'amour du travail en elles , de s'inspirer de l'éducation de nos anciens parents, de ne pas se laisser escroquer et de faire bon usage des technologies de l'information qui sont à la une d'aujourd'hui.

Au Burundi, les progrès les plus significatifs ont été atteints avec la Constitution de 2005 qui reconnaît la participation de la femme dans la gestion du pays, à concurrence d’au moins 30%. Actuellement, il n’y a aucune restriction qui empêche les femmes d’entrer dans les différentes instances de prise de décision. Depuis 1993, les filles ont eu accès aux corps de défense et de sécurité.
Malgré ces progrès, les femmes réclament toujours un quota de 50 % dans les différentes institutions.

Les femmes dénoncent également que certains parents n’ont pas encore compris l’importance d’envoyer leurs filles à l’école car, pensent-elles, la fille est créée pour accomplir des tâches ménagères. Ces parents doivent savoir que les femmes sont aussi capables de faire des travaux, qui jadis, étaient réservés uniquement aux hommes.

Au cours de ces cérémonies, il a été une occasion pour le ministre ayant le genre dans ses attributions de décerner les certificats de mérite à 13 femmes qui se sont démarquées plus que les autres.
Le forum national des femmes a également décerné un certificat d'honneur au couple présidentiel qui ne cesse de les soutenir en toute circonstance. Le forum des femmes de Kayanza a également offert à la famille présidentielle une génisse du nom de "Yamuco"
Société
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 216 559 | Email :rtnb@rtnb.bi , info@rtnb.bi