Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Message à la nation: l'unité nationale se traduit par des attitudes et des actions qui militent en faveur de la vérité

Politique
: publié Dimanche, le 04/02/2018 par NYANDWI Dieudonné

Imprimer
A la veille de la célébration de la charte de l'unité nationale, le Chef de l'Etat Pierre Nkurunziza a adressé, dimanche 4 février 2018, un message à la nation dans lequel il invite les burundais à soutenir tout ce qui contribue à promouvoir l'unité nationale et l'intérêt de la nation burundaise.

Cette journée est célébrée sous le thème « unité: bouclier permanent du Burundi » Le Chef de l’Etat a fait savoir que ce thème prend racine à la devise nationale qui est l’unité, le travail et le progrès. Néanmoins, le Président de la République a tenu à rappeler que cette unité prend toujours la première place,insistant sur le fait qu' elle est le pilier et le bouclier du Burundi.

Dans son discours, le Chef de l'Etat a indiqué que l'unité nationale n'est pas synonyme d'avoir la même appréhension des choses ou de s'accorder sur toute chose. Selon le Président de la République, l'unité nationale nous permet plutôt de distinguer le bien du mal pour défendre le bien et rejeter le mal.

Le Président de la République Pierre Nkurunziza a souligné que le projet de moralisation de la société va se poursuivre afin que les burundais puissent connaitre la vérité sur leur pays.

Selon le Chef de l'Etat, la moralisation de la société permettra aux burundais de savoir comment était le Burundi d'avant la colonisation, les changements intervenus durant la période coloniale et ainsi, connaitre la réalité sur l'histoire de leur pays.

La moralisation de la société et les résultats des travaux de la Commission Vérité et Réconciliation permettront aux burundais de redynamiser l'unité nationale et de la consolider à la manière de leurs ancêtres, a annoncé le Président de la République.

A l'occasion de ce discours à la nation, le Chef de l'Etat a fait savoir que la charte de l'unité nationale de 1991 avait pour mission de rappeler aux burundais que quelque chose n'allait pas, que les colonisateurs ont inculqué un virus dans les burundais il y a presque un siècle et qu'il faut un remède.

Selon le Président de la République, le remède aux manquements des burundais n'est pas dans le fait de chanter l'hymne de l'unité nationale, mais plutôt dans le retour à la source de l'unité qu'est le clan, le clan qui a été démantelé au profit des colonisateurs.
Le Chef de l'Etat a rappelé au peuple burundais que l'unité nationale ne réside pas dans des mots alléchants ou dans des slogans, mais que l'unité nationale se traduit par des attitudes et des actions qui militent en faveur de la vérité.

Le Président de la République a terminé son discours en demandant au peuple burundais de ne pas prêter oreille aux détracteurs qui demandent à la communauté internationale de prendre des sanctions pour le Burundi tout en se réclamant amis des burundais.

Il a ajouté que c'est le moment de redorer l'image du pays et de bannir à jamais les enseignements divisionnistes véhiculés par les colonisateurs car, a-t-il déclaré, l'ennemi n'a pas encore désarmé.

Politique
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 22 35 85 | Email :rtnb@rtnb.bi