Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Lancement du plan directeur de la ville de Bujumbura et ses alentours, vision 2045

Environnement
: publié Mardi, le 28/11/2017 par NYANDWI Dieudonné

Imprimer
Le ministère de l'eau, de l'environnement, de l'aménagement du territoire et de l'urbanisme a lancé officiellement mardi 28 novembre 2017 le plan directeur de la ville de Bujumbura et ses alentours, vision 2045. Les cérémonies de lancement de ce plan ont été rehaussées par la présence du chef de l'Etat Pierre Nkurunziza.

Dans son mot de circonstance, le Ministre de l'aménagement du territoire Célestin Ndayizeye a indiqué que, grâce à sa position au carrefour de l'Afrique orientale, de l'Afrique centrale, de l'Afrique australe et aux abords du Lac Tanganyika, Bujumbura s'impose comme point géographique stratégique en Afrique. C'est dans cadre que le gouvernement veut transformer la métropole Bujumbura en un centre régional dynamique de commerce et de l'économie burundaise d'ici 2045 en mettant l'accent sur la croissance de l'industrialisation et des services.

Le Ministre de l'aménagement du territoire et de l'urbanisme a fait savoir que la mise en œuvre de ce plan permettra d'accueillir dans la ville de Bujumbura plus de 4 millions de personnes et leur fournir toutes les conditions de vie dans une agglomération moderne. Il a également souligné que ce plan vise à promouvoir Bujumbura en tant que centre touristique de la région des Grands Lacs et l'établir en tant que plate forme industrielle du Burundi.

Selon le Ministre de l'aménagement du territoire et de l'urbanisme, ce plan directeur de la ville de Bujumbura envisage une nouvelle distribution de l'occupation des sols qui tient compte de la réalité socio-économique du Burundi. Cette redistribution prévoit 17% des terres agricoles contre 70% actuellement, 47% d'espaces naturels (réserves naturelles, rivières, zones humides) contre 13% actuellement et 36% d'espace urbain proprement dit contre 17% aujourd'hui.

Le plan directeur de la ville de Bujumbura propose la naissance d'une deuxième ville parallèle à la mairie de Bujumbura et qui aura Gihanga comme centre. Bujumbura va agir comme le centre commercial et administratif tandis que Gihanga sera un centre industriel, les deux étant reliés par une route nationale. La zone de planification s'étend sur 3 provinces à savoir Bujumbura, Bujumbura-mairie et Bubanza. Elle couvre une superficie de 913,4km-carré contre 121km-carré actuellement.

Cependant, ce plan directeur de la ville de Bujumbura n'envisage pas d'annexer sur la mairie les territoires des provinces concernées par l'aménagement et le développement intégré de ces régions. Au contraire, il permet de planifier le développement des territoires voisins comme un tout, permettant une spécialisation avantageuse pour chaque contrée et un respect du schéma d'aménagement du territoire.

Pour la réalisation de ce plan de réforme, le Programme des Nations Unes pour le Développement (PNUD) a soutenu tout le processus et a octroyé un financement à hauteur de 2.225.000 dollars américains et les travaux de cette étude ont été confiés à une entreprise de Singapour (SCE).

Conscient de l'intérêt que suscite une ville répondant aux normes internationales de développement, le Représentant du PNUD au Burundi s'est félicité d'avoir appuyé ce projet.

Il a indiqué que le plan directeur de la ville de Bujumbura vision 2045 ambitionne légitimement d'apporter une réponse aux enjeux urbains potentiels et aux vices mineurs inhérents au développement même à savoir les embouteillages, la dégradation de l'environnement, le chômage, la criminalité etc.

Le Président de la République Pierre Nkurunziza quant à lui a indiqué que les moyens financiers pour mettre en œuvre ce plan seront disponibles vus les gisements des minerais dont regorge le Burundi.
En vue de mettre en place des mesures d'accompagnement de ce plan, le Chef de l'Etat a demandé aux responsables du secteur du transport d'exiger des véhicules répondant aux normes internationales de transport des personnes et des biens.

Il a également interpelé les habitants de la capitale Bujumbura, leur demandant de réorganiser correctement le service de collecte des déchets ménagers pour assurer la propreté de la ville. Le Chef de l'Etat a par ailleurs fait savoir que les gens doivent construire en hauteur dans le souci de préserver la surface cultivable et les espaces verts,

Notons que le gouvernement du Burundi envisage de lancer la campagne de mobilisation des parties prenantes et des investisseurs afin d'entamer la réalisation concrète des activités de mise en œuvre de ce plan.





©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 22 35 85 | Email :rtnb@rtnb.bi