Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Emission publique: le Chef de l’Etat répond aux questions des journalistes et de la population

Politique
: publié Vendredi, le 29/12/2017 par rédaction info net

Imprimer
La traditionnelle émission publique qui clôture l’année a été animée vendredi 29 décembre 2017 par le Chef de l’Etat Pierre Nkurunziza à partir du chef lieu de la Province Kayanza.
Pierre Nkurunziza a répondu aux questions des journalistes d'une part et à celles de la population qui s’est exprimée par téléphone d’autre part.

Concernant les relations entre le Rwanda et le Burundi, le Président de la République répond que le Rwanda n’a pas cessé d’agresser le Burundi surtout en hébergeant ceux qui ont voulu et qui rêvent toujours de renverser les institutions démocratiquement élues. "Le Burundi a donc porte plainte contre le Rwanda et attend que la communauté internationale puisse statuer sur cette question" a dit le Chef de l'Etat.

Quant aux élections du Président de l’EALA qui ont été boycottées par les députés burundais de cette assemblée, Pierre Nkurunziza indique les procédures ont été et que que c’était le tour du Burundi de présenter un candidat.

Pour le Président de la république, le Burundi attend les explications de l’EALA sur cette violation de procédure, faute de quoi le Burundi saura l’attitude à prendre, sans mettre de côté l’aspect de porter plainte à l’EAC contre l’EALA, précise le Chef de l’Etat.

Concernant l’appel du Chef de l’Etat burundais à contribuer aux élections de 2020 jugés par certains de forcing, Pierre Nkurunziza a renvoyé les participants à l’article de la constitution stipulant que chaque citoyen doit contribuer pour la bonne marche des élections. Comme l’indique le Chef de l’Etat burundais , ces dispositions de la constitution sont venues pour compléter l’appel du Chef de l’Etat, de s’acquitter de cet acte de patriotisme.

Pour la question de la Constitution qui sera prochainement soumise au Référendum, Pierre Nkurunziza a indiqué que c’est la volonté du peuple majoritaire qui a été mis en avant. C’est la raison même que c’est le référendum qui a été privilégiée par rapport au vote parlementaire et que ce sont les closes issues de la Commission nationale de dialogue inter burundais (CNDI) qui ont été mis en avant.
A la question de savoir si en 2020, quinze ans durant à la tête du pays, ça sera pour le Président Nkurunziza un nouveau mandat où une continuité, la réponse a été d’attendre les échéances électorales car selon lui, il n’est pas encore temps de se pencher sur ces questions de mandat.

Parlant d’une réduction progressive des effectifs des militaires burundais envoyés en Somalie pour le maintien de la paix, Pierre Nkurunziza a indiqué que c’est normal et que c’est dû au retour progressif de la paix dans ce pays. Il a précisé que cela n’aura aucune répercution sur l’économie du Burundi, car des frais qui revenaient de cette mission n’étaient pas versés dans le trésor du pays.

Pierre Nkurunziza a enfin condamné certaines associations sans but lucratif qui s’arrogent le droit d’exiger à tous les domestiques d’adhérer dans ces associations moyennant des cotisations. C’est en violation de la loi selon le Président parce que tout homme est libre.

Il a appelé les juridictions compétentes de suivre de près cette situation pour que les coupables soient punis conformément à la loi.


radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
Politique
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 22 35 85 | Email :rtnb@rtnb.bi