Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

La 1ère Dame Denise Nkurunziza demande aux parents de parler du VIH /SIDA avec leurs enfants

Santé
: publié Jeudi, le 21/12/2017 par NDARIBAZE Jean Marie

Imprimer

La première dame Denise Nkurunziza en même temps présidente de l’ OPDAS a lancé 21 décembre 2017 à Rutana, une campagne de mobilisation des leaders locaux administratifs et sanitaires de 5 province Makamba , Rumonge ,Mwaro,Rutana et Bururi en vue de renforcer la prévention de la transmission du VIH/ SIDA(PTME) et la prise en charge pédiatrique du VIH jusqu’en 2020.

Dans son allocution d’ouverture, la première dame Denise Nkurunziza a indiqué qu’un pas est déjà franchi au Burundi dans la lutte contre le VIH mais qu’il faut faire plus parce que selon elle certaines mères contaminent leurs enfants lors de l’allaitement.
Elle indique que certains proverbes et dictons favorisent la contamination du VIH et demande à ces leaders d’être des modèles dans la sensibilisation et dans le dépistage volontaire du VIH.

Le représentant de l’ONUSIDA au Burundi Abdoul Karim Ben Wahab a fait savoir que le Burundi a franchi une étape très importante parce qu’il occupe la première place en Afrique dans la PTME et tend vers la certification.
Lors des exposés, les participants ont souhaité que la population fasse des consultations prénatales, pour celles qui sont séropositives de prendre les ARV et surtout aux hommes d’accompagner leurs épouses dans les structures de soins.

Cela pour atteindre l’objectif de 2030 où 90 pour cent de la population doivent connaitre son état sérologique, 90 pour cent des séropositifs soient sous ARV et 90 pou cent de ces derniers aient une charge virale indétectable.
Le gouverneur de Rumonge comme les autres intervenants ont proposé au gouvernement d’arrêter des mesures pour que le dépistage soit obligatoire à toute la population, il donne l’exemple de sa province où les pêcheurs sont impliqués dans la transmission du VIH.

La province a 2700 bateaux et chaque bateau a 8 membres d’équipage, les femmes qui font la cuisine sur les rives du lac est une concubine du capitaine de chaque bateau et en son absence, les autres pêcheurs prennent la relève dans la sexualité.
Il a indiqué que les conséquences sont nombreuses comme les conflits familiaux, les divorces, et a précisé que parmi ces femmes ,68 pour cent qui ont été dépistées étaient séropositives.

Le représentant du ministère de la santé et de lutte contre le VIH/ SIDA dit qu’il existe dans tout le pays 1260 centres de dépistages et que les ARV sont disponibles, ce ne sont pas les moyens qui manquent pour faire face à ce fléau a-t-il précisé.

La première dame Denise Nkurunziza a clôturé l’atelier en demandant aux parents d’échanger avec les enfants sur les questions en rapport avec la sexualité et le VIH et surtout aux jeunes filles qui sont la proie des différents prédateurs.


radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
Santé
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 22 35 85 | Email :rtnb@rtnb.bi