Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Les deux chambres du parlement ouvrent la session ordinaire d’octobre

Politique
: publié Lundi, le 02/10/2017 par NKURUNZIZA Dieudonné

Imprimer

L'ouverture solennelle de la session parlementaire ordinaire d’octobre s'est effectuée lundi 02 octobre 2017 à Bujumbura. Il s'agit de la 3ème et dernière session parlementaire ordinaire de l’année 2017.

Au cours de cette session, l’Assemblée Nationale va analyser 16 projets de loi entre autre : le projet de loi relatif à l’insolvabilité du commerçant au Burundi, le projet de loi portant sur le système national de paiement, le projet de loi portant ratification par la république du Burundi de l’accord sur l’établissement de la force en attente d’Afrique orientale, le projet de loi portant révision du code des marchés publics et le projet de loi portant révision du code de l’offre des soins et services de santé.

Le président de l’Assemblée Nationale a rappelé que la priorité de cette session est accordée à l’analyse de la loi des finances pour l’année 2018. Mais malheureusement ce projet de loi des finances ne figure pas sur l’ordre du jour transmis par le gouvernement. L’Assemblée nationale exhorte donc le gouvernement à tout faire pour que ledit projet de loi lui parvienne dans les meilleurs délais afin qu’elle puisse disposer d’un temps suffisant pour analyse et adoption.

Pascal Nyabenda a indiqué que l’une des caractéristiques de la démocratie est la tenue des élections libres, transparentes et régulières. Malheureusement a-t-il ajouté, durant des décennies, la démocratie a été mise à dure épreuve au Burundi par des forces qui voulaient priver le peuple burundais de son droit d’élire ses représentants et ses dirigeants. C’est au moment où la dite session s’ouvre alors que les parlementaires du monde, y compris ceux du Burundi, viennent de célébrer le 10ème anniversaire de la journée internationale de la démocratie en date du 15 septembre 2017 sous le thème : « Défendre la démocratie ».

Le Président du parlement Pascal Nyabenda a également remercié les députés pour les multiples travaux réalisés lors de leurs vacances, notamment l’encadrement de la population dans les travaux de développement.

Au sénat, le Président Réverien Ndikuriyo a indiqué que 19 projets de loi seront analysés pendant la session ordinaire d’octobre 2017. C’est notamment: le Projet de loi relatif à l’insolvabilité du commerçant au Burundi ; le projet de loi portant système national de paiement ; le projet de loi portant ratification par la République du Burundi de l’accord modifiant pour la deuxième fois, l’accord de partenariat entre les membres du groupe des états d’Afrique, Caraïbe et Pacifique d’une part et de la Communauté européenne et ses états membres de l’autre part signé à Cotonou le 23 juin 2000 et modifié une première fois à Luxemburg le 5 juin 2005 ; le projet de loi portant ratification pour la République du Burundi du protocole de la Communauté de l’Afrique de l’Est sur la paix et la sécurité. Il y a aussi le projet de loi portant révision du code pénal ; le projet de loi portant révision du code de procédure pénale ; le projet de loi portant régime pénitentiaire ; le projet de loi portant révisons du code des marchés publics.

Réverien Ndikuriyo a également indiqué que pendant les vacances, les sénateurs ont effectué des descentes sur terrain en vue de s’associer à la population dans les travaux de développement. Le Président du Sénat a fait savoir qu’il a participé dans des réunions comme au Maroc, au Cameroun et en Chine dans l’optique de renforcer les relations avec d’autres sénats et se de rendre compte des expériences d’autres pays applicables au Burundi.

Le Président du Sénat a profité de cette occasion pour saluer les mesures prises par le Ministère de l’éducation dans le but de réorganiser le système éducatif avec une éducation de qualité.

Au cours de l’ouverture de cette session, le Président du Sénat a fait savoir que le Sénat rejette en bloc toutes mesures prises pour le Burundi et qui sont basées sur des rumeurs. Il a tranquillisé les burundais tout en les appelant à rester attachés au développement du pays.


radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
Politique
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 22 35 85 | Email :rtnb@rtnb.bi