Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

La représentativité des femmes est très faible dans les médias(AFJO)

Société
: publié Mercredi, le 11/10/2017 par NDARIBAZE Jean Marie

Imprimer

L’ association burundaise des femmes journalistes AFJO a organisé mercredi 11 octobre 2017 un café de presse et un déjeuner d’échange pour présenter les résultats des rencontres qu’elle a réalisées avec les responsables des médias et la synthèse de l’atelier de formation en genre et droits des femmes.

La Présidente de l’AFJO Agnès Nindorera a indiqué que la représentativité des femmes dans les organes de prise de décision au sein des médias est en dessous de la moyenne générale. Alors que le taux moyen est 17% de représentativité des femmes dans les postes de prise de décision au niveau national, le secteur des médias n’enregistre que 6%.

Ce café de presse avait pour objectif de promouvoir la prise en compte de l’égalité genre dans les nominations aux postes de prise de décisions des institutions des médias et dans leurs contenus médiatiques.

Agnès Nindorera dit qu’il faut un plaidoyer pour permettre aux femmes de mieux s’exprimer dans les médias, promouvoir une image équilibrée en vue de mettre en œuvre la politique nationale de la communication en son chapitre relatif à l’aspect genre ainsi que l’élaboration et la mise en œuvre d’une charte des médias sensibles au genre.

Pour que la représentation soit effective, les participants proposent que les responsables des médias tiennent compte de l’aspect genre dans les recrutements, les femmes elles aussi doivent se montrent efficaces pour démontrer qu’elles sont capables comme leurs collègues hommes.
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
Société
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 22 35 85 | Email :rtnb@rtnb.bi