Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Dialogue inter burundais : pas question de s’asseoir avec les personnes recherchées par la justice (P. Nzobonariba)

Politique
: publié Samedi, le 15/07/2017 par NYANDWI Dieudonné

Imprimer
Le Secrétaire Général et Porte-parole du Gouvernement Philippe NZOBONARIBA a annoncé vendredi 14 juillet 2017 que le Gouvernement du Burundi se rendra à la prochaine session de dialogue inter burundais à condition que les Burundais frappés par le mandat d’arrêt international ne soient pas invités.

Dans un point de presse qu’il a animé pour présenter le bilan des réalisations du Gouvernement, Philippe NZOBONA a indiqué que le facilitateur William Benjamin MKAPA doit fournir au Burundi le rapport de ce qu’il a déjà réalisé.

Quant à la question de savoir si le Gouvernement approuve le rapport de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme CNIDH, récemment présenté à l’Assemblée Nationale, Philippe NZOBONARIBA a fait savoir que le Gouvernement n’a jamais été contre les défenseurs des droits humains. Selon le porte-parole du Gouvernement rien ne peut justifier la violation des Droits de l’Homme. Il a expliqué que c’est pour cette raison que le Gouvernement a doté la CNIDH des moyens de fonctionnement.

Philippe NZOBONARIBA a indiqué que lors de la dernière retraite gouvernementale, le Chef de l’Etat a demandé à chaque membre du Gouvernement et à chaque entité de prendre ses responsabilités et de répondre individuellement de ses actes.

Le porte-parole du Gouvernement a terminé en invitant les victimes des violations des Droits de l’Homme à saisir chaque fois la justice pour être réhabilité dans leurs droits.
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
Politique
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 22 35 85 | Email :rtnb@rtnb.bi