Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

AN : l'exercice des libertés politiques au centre des questions orales

Politique
: publié Mercredi, le 09/08/2017 par NININAHAZWE Gaudiose

Imprimer
Le Ministre de l'intérieur et de la formation patriotique Pascal Barandagiye, était l'invité de l'Assemblée Nationale où il répondait aux questions du député Claver Coyitungiye issu du groupe parlementaire Amizero y'Abarundi et à d'autres en rapport avec les plaintes des députés de ce groupe. Ces derniers disent être perturbés dans leurs activités politiques par l'administration.

La plainte présentée au cours de cette séance était en rapport avec l'interdiction de la tenue d'une conférence de presse par le Maire de la ville de Bujumbura aux membres de cette coalition.

Pascal Barandagiye a indiqué que la constitution permet d'exercer la politique librement mais qu'il faut le faire dans le respect d'autres lois qui la complètent. Le Ministre de l'intérieur a souligné que la loi donne des Droits mais qu'en retour , elle exige des devoirs. Il a également demandé aux honorables députés de collaborer avec le ministère en échangeant des informations .

Les députés quant à eux ont proposé qu'il y ait ordonnance ou décret qui leur octroi un espace politique libre et ainsi lever ce malaise. Les députés ont demandé le strict respect de l'indépendance des députés vis à vis des autorités administratives et surtout lors des descentes sur terrain.

A cette même question, le Président de l'Assemblée Nationale, Pascal Nyabenda a indiqué que les rapports des groupes parlementaires doivent être transmis à travers les voies reconnues mais que la conférence de presse n'en est pas une.

Une autre question qui a retenu l'attention des députés concerne l'interprétation en matière des coalisions politiques. Les députés ont voulu savoir si elles ne sont pas autorisées à faire des activités politiques après les élections selon leur obédiences politiques. Le ministre de l'intérieur a indiqué que le ministère va organiser des retraites à l'endroit des partis politiques pour que la question soit débattue.

Le Ministre de l’Intérieur et de la formation Patriotique Pascal Barandagiye était également l'invité à l’Assemblée Nationale mercredi 08/08/2017 pour répondre aux questions des parlementaires en rapport avec le projet de loi portant Mission, Composition, Organisation et Fonctionnement de l’observatoire National pour la prévention et éradication du Génocide, des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité.

Pascal Barandagiye a demandé aux 96 députés présents d’adopter ce projet de loi comme l’article 268 le précise afin de l’adapter à la constitution de la République du Burundi.
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 22 35 85 | Email :rtnb@rtnb.bi