Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Les hautes autorités mobilisent les administratifs dans la lutte contre la corruption et la fraude

Politique
: publié Vendredi, le 19/05/2017 par NININAHAZWE Gaudiose

Imprimer

Le Président de l’Assemblée Nationale, Pascal NYABENDA et le 1er Vice-président du Sénat ont effectué des descentes dans 2 provinces (Kayanza et Cankuzo) jeudi 18 Mai 2017. Les échanges des réunions des 2 autorités étaient centrés sur la lutte contre la corruption et la fraude. Ils ont rencontré les autorités administratives, les corps de défense et de sécurité, les représentants des confessions religieuses et les commerçants.

Dans une réunion qu'il a tenu au chef lieu de la province Kayanza, le Président de l’Assemblée Nationale Pascal NYABENDA a félicité la population de Kayanza pour avoir réduit sensiblement le phénomène de fraude des minerais et du café vers le Rwanda. Ces minerais sont passés de 500 kg en 2015 à 115 tonnes en 2016 en ce qui concerne la production.
Le président de l’AN a saisi cette occasion pour indiquer que le problème de carburant qui s’observe actuellement va être résolu car; tous les intervenants dans ce domaine font des efforts pour remettre la situation à la normale.

Le 1er Vice-président du Sénat Spés-Caritas NJEBARIKANUYE était quant à lui dans la commune Gisagara de la province Cankuzo.
Spés-Caritas a indiqué que la corruption est une réalité dans notre pays. Elle a demandé à tout le monde à prendre le devant dans cette lutte.
Le 1er Vice-président du Sénat a expliqué l’origine de la corruption, sa signification ainsi que la manière de lutter contre ce fléau. Elle a indiqué que le moyen de combattre ce fléau est de punir les corrupteurs et les corrompus ainsi que le respect de la loi.

Les participants à la réunion ont émis des doléances et des contributions. Ils ont demandé la réhabilitation de la route reliant le chef lieu de la province Cankuzo à la commune Gisagara. La population de la commune Gisagara a profité de cette opportunité pour demander des sanctions sévères à ceux qui engrossent les jeunes filles mineures.
Pour ceux qui vendent le café du Burundi en Tanzanie, une mise en garde leur a été lancée. Ils ont demandé qu’il y ait des enquêtes pour les identifier.

Le gouvernement s’est engagé à lutter contre la fraude et l’exploitation illégale de ces minerais. Toute la population en général ainsi que les exploitants des minerais et carrière en particulier doivent respecter les lois régissant ce secteur.

Tous les services publics concernés par l’exploitation de cette substance sont interpellés à travailler en synergie pour éradiquer les exploitations illégales et lutter contre la fraude.


©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 22 35 85 | Email :rtnb@rtnb.bi