Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Le couple présidentiel récupère une orpheline pour l’élever au palais présidentiel

Société
: publié Samedi, le 22/04/2017 par NYANDWI Dieudonné

Imprimer

La 1ère Dame Denise NKURUNZIZA a présenté vendredi 21 avril 2017 un enfant orphelin que le couple présidentiel a récupéré de la rue à Buye en province Ngozi. Dénise NKURUNZIZA fait savoir que c'est pour élever cet enfant au palais présidentiel et lui assurer des soins de santé.

Chanceline IRISHURA est une fillette d’une année et demie, qui a perdu ses parents en 2016. Ses frères la prenaient avec eux pour aller mendier de la nourriture. Sans logement ni soins, ces enfants étaient malheureux, n’ayant pas de parenté pour s’occuper d’eux.
Un jour quand le Président de la République distribuait de l’aide en vivres à Buye, ces enfants étaient là, très affamés et languissants. Le Président de la République a été compatissant à leur peine et les a confiés à son épouse. Ces enfants ont été admis par après dans l’orphelinat de Buye créé par la 1ère Dame. Ils étaient à 4, l’ainé étant âgé de 10 ans et la cadette, Chanceline âgée d’une année et demie.

Comme Chanceline IRISHURA souffrait de la malnutrition et que sa santé se dégradait, le couple présidentiel, animé d’un esprit d’amour et de compassion, l’a récupérée pour être soigné et élevée au palais présidentiel.

Par la même occasion, Denise NKURUNZIZA a mis en garde contre les contrefacteurs qui utilisent ses noms et ses photos et créent des comptes Face book pour salir sa personnalité et soutirer de l’argent aux veuves et orphelins, leur promettant de l’argent ou de l’aide.

La première Dame explique en effet que ces escrocs se font passer pour elle via Face book et demandent de l’argent aux âmes qui ne sont pas averties, leur promettant en retour de l’emploi ou de l’aide en nature ou en espèce.
L’épouse du chef de l’Etat se dit exaspérée de voir les veuves et les orphelins venir la voir ou lui envoyer des lettres de réclamation de leur argent, à défaut de recevoir ce qui leur a été promis.

Denise NKURUNZIZA dénonce donc ce comportement irresponsable de ces contrefacteurs et porte à l’opinion nationale et internationale qu’elle n’est pas l’auteur de cette barbarie, se disant elle-même victime de ces contrefaçons.
Elle demande à tout un chacun d’être vigilant pour ne pas tomber dans les pièges de l’escroquerie informatique, précisant que son compte Face book ne sert qu’à livrer des informations institutionnelles.
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 22 35 85 | Email :rtnb@rtnb.bi