Société
Politique
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Le ministère de l’énergie et des mines étudie un rapport sur la planification énergétique à l’horizon 2035

Economie
: publié Jeudi, le 16/02/2017 par NKURUNZIZA Dieudonné

Imprimer
Le ministère de l’énergie et des mines, en collaboration avec l’Agence Internationale de l’Energie Atomique AIEA, a organisé ce jeudi 16 février 2017 un atelier de validation d’un document de rapport sur la planification énergétique au Burundi à l’horizon 2035. Ce document produit conjointement avec les experts locaux et ceux de l’AIEA constitue un outil de référence dans le souci de juguler ce déficit énergétique dans le court et moyen terme. Le Directeur Général de l’énergie, Nolasque NDAYIHAYE qui a représenté le ministre lors de l’ouverture de cet atelier a rappelé que l’énergie est un facteur important dans le développement d’un pays. Il a ajouté que cet atelier sur la planification énergétique vient à point nommé en ce moment où le déficit énergétique mérite une attention particulière tant au Burundi que dans les pays de la sous-région, certes à des niveaux différents. Selon toujours le Directeur Général de l’énergie la question de la planification énergétique doit à tout prix trouver remède à court ou moyen terme pour permettre le développement économique du pays. Il a invité tout le monde à être bien déterminé et animé de l’ultime objectif de soutenir la croissance économique et de contribuer dans la lutte contre la pauvreté par le développement des infrastructures énergétiques. Nolasque NDAYIHAYE a rappelé que seules les délibérations de cet atelier permettront de passer de la phase de la théorie à l’identification et à la mise en place des projets. Il a dit que la loi actuelle permet même aux privés d’investir dans ce secteur énergétique. Selon les experts, bien que les résultats de cet atelier permettront à l’autorité compétente de prendre l’une ou l’autre décision dans la mise en place des infrastructures énergétiques, des défis ne manquent pas. Il a cité entre autre l’enclavement du pays, le taux de croissance démographique, forte dépendance aux importations de l’énergie, forte utilisation de la biomasse et les moyens.
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 22 35 85 | Email :rtnb@rtnb.bi